Le 7 mai dernier, Jimmy Pelletier a agrippé les pédales de son vélo à mains pour se lancer dans une traversée du Canada, soit 7200 kilomètres entre Vancouver et Halifax, en 67 jours.

Traversée du Canada en vélo à mains: Jimmy Pelletier s’arrête à Granby

Le coureur Jimmy Pelletier s’est arrêté à Granby vendredi soir avec ses coéquipiers dans le cadre de sa traversée du Canada, d’un océan à l’autre. L’athlète paralympique a profité de l’occasion pour soutenir la Fondation des sports adaptés, basée à Lac-Brome, qui souhaite se procurer de l’équipement nécessaire pour la pratique du ski nautique pour les personnes à mobilité réduite.

Jimmy Pelletier en avait vu d’autres avant de se lancer dans sa traversée du Canada en mai dernier.

L’athlète de 43 ans a notamment pris part aux Jeux paralympiques de Turin en 2006 et a grimpé le mont Kilimandjaro l’an dernier en fauteuil roulant, devenant seulement la seconde personne à réaliser l’exploit.

Le 7 mai dernier, il a agrippé les pédales de son vélo à mains pour se lancer dans une traversée du Canada, soit un périple de 7200 km entre Vancouver et Halifax, en 67 jours.

Un impressionnant périple transcanadien qui est loin d’être une promenade de santé.

« J’appréhendais les Rocheuses, je m’attendais à ce que ce soit difficile. Finalement, ce sont les Prairies qui ont été les plus difficiles psychologiquement. Nous avons toujours eu le vent de face et c’était de longs trajets. On n’avait pas le choix de rouler sur l’accotement de l’autoroute transcanadienne et généralement, la chaussée est en mauvais état. C’est un défi physique incroyable. C’est tous les jours et moi, je n’ai pas le choix. Je devais être là pour arriver pour la randonnée », a-t-il expliqué quelques minutes après son arrivée à Granby vendredi après-midi.

Randonnée

L’événement en question, c’est la Randonné Jimmy Pelletier. Une activité de levée de fonds annuelle qui en est à sa cinquième édition et qui a permis de remettre jusqu’à présent 470 000 $ essentiellement à deux organismes de Québec, le Patro Roc-Amadour et Adaptavie.

La Randonnée Jimmy Pelletier a remis un chèque de 1500$ à la Fondation des sports adaptés du Québec.

Ces organismes viennent en aide aux personnes touchées par le spectre de l’autisme ou des handicaps physiques et intellectuels.

La randonnée qui porte son nom est en fait l’une des parties les moins difficiles de la traversée canadienne. Plutôt que de camper en VR, Jimmy Pelletier et les participants ont ainsi déposé leurs pénates à l’Hôtel St-Christophe de Granby pour trois des cinq étapes.

« Il y a également d’autres cyclistes qui se joignent à nous. Pour la traversée, il y a sept personnes qui m’accompagnent tandis que là, nous sommes autour de 80 divisés en deux pelotons », précise-t-il.

Arrivés de Saint-Jean-sur-Richelieu jeudi, les participants ont effectué un aller-retour entre Granby et le mont Orford vendredi puis se rendront à Victoriaville samedi. De là, ils termineront leur périple à Québec en s’arrêtant dimanche à Sainte-Marie, en Beauce.

Vendre des kilomètres

La traversée de Jimmy Pelletier sera sa plus importante activité de financement à vie, reconnait-il.

« On espère pouvoir atteindre le demi-million. C’est plus que ce qu’on a amassé en quatre ans avec la randonnée », confie l’athlète.

Pour se faire, l’organisation « vend » des kilomètres du parcours au coût de 25 $. « Les gens peuvent faire un don pour un kilomètre. Lorsqu’on passe à cet endroit, ils reçoivent un courriel et un texto pour les remercier », ajoute-t-il.

Fondation des sports adaptés

Jimmy Pelletier maintient encore cette année la tradition de partager les dons avec des organismes des régions traversées par la Randonnée. La Fondation des sports adaptés, un organisme basé à Lac-Brome, a ainsi reçu un chèque de 1500 $.

L’argent permettra de financer l’achat d’équipement permettant aux personnes handicapées physiquement de faire du ski nautique.