«Le ministre Lebel affirmait dans les médias que le gouvernement n'a pas fait de coupures dans la sécurité ferroviaire. Je tiens à rectifier son propos. Pour l'année 2012-2013, le budget d'opération en matière de sécurité des chemins de fer était de 36,9 millions$. En 2013-2014, il passera à 33,8 millions$.»

Transport ferroviaire: Pierre Jacob contredit le ministre Lebel

Joignant sa voix à celles de plusieurs élus de la région, le député fédéral de Brome-Missisquoi, Pierre Jacob, demande une amélioration immédiate de la sécurité du transport ferroviaire. Du même souffle, il tient à rectifier les propos tenus lundi par le ministre des Transports Denis Lebel.
«Le ministre Lebel affirmait dans les médias que le gouvernement n'a pas fait de coupures dans la sécurité ferroviaire. Je tiens à rectifier son propos. Pour l'année 2012-2013, le budget d'opération en matière de sécurité des chemins de fer était de 36,9 millions$. En 2013-2014, il passera à 33,8 millions$.»
Lors d'une conférence de presse, le ministre des Transports a rappelé que son gouvernement avait investi 100 millions$ dans la sécurité ferroviaire depuis 2009 et qu'une nouvelle loi, en vigueur depuis le 1er mai dernier, avait «rendu plus sévères les sanctions imposées aux contrevenants». Denis Lebel s'est également défendu d'avoir supprimé des postes d'inspecteur en transport ferroviaire. C'était là «une fausseté galvaudée par l'opposition et certains», a-t-il dit.
Pierre Jacob soutient le contraire, affirmant que Transports Canada compte neuf inspecteurs de moins pour surveiller le réseau de chemins de fer.
Tous les détails dans notre édition de jeudi