Le service de transport en commun sera assuré par Autobus La Québécoise à partir du 31 juillet, pour une durée d'un an. Le service est actuellement offert par Autobus Granby. Les usagers ne devraient pas observer de différences notables.

Transport en commun: deux millions $ de contrats accordés

Le service de transport collectif à Granby sera assumé par un nouveau fournisseur, Autobus La Québécoise, pour la prochaine année. Un nouvel appel d'offres sera néanmoins lancé bientôt afin de conclure un contrat à plus long terme avec un transporteur qui pourra offrir de nouveaux véhicules à plancher surbaissé, affirme le directeur des finances de la Ville, Jean-Pierre Renaud.
« La Ville a pris l'orientation de remplacer ses véhicules par d'autres à plancher bas. Mais, sur le marché, ça prend actuellement 10 mois pour fabriquer des véhicules. Si on allait en appel d'offres maintenant, aucun fournisseur n'aurait pu être disponible et avoir des véhicules pour le 1er août prochain », a fait valoir M. Renaud, pour expliquer le contrat d'un an récemment accordé à Autobus La Québécoise au coût de 1,4 million $. 
L'entente qui liait depuis cinq ans la Ville de Granby avec son fournisseur actuel, Autobus Granby, vient à échéance le 31 juillet 2017. Jean-Pierre Renaud affirme que la Ville a demandé au ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire (MAMOT) l'autorisation de prolonger d'un an le contrat actuel. Mais cela lui a été refusé. D'où l'appel d'offres - et le contrat accordé - pour une année seulement. 
Si cinq entreprises se sont procuré les documents, deux soumissions seulement ont été reçues. Outre Autobus La Québécoise, qui a déposé l'offre la plus basse, Autobus Granby a présenté une proposition de 1,5 million $. Celle-ci n'était toutefois pas admissible, car l'entreprise ne s'est pas procuré les documents d'appel d'offres à son nom sur SEAO, tel que cela doit être fait, est-il précisé dans le sommaire décisionnel remis aux élus, dont les médias ont obtenu copie.
Selon Jean-Pierre Renaud, Autobus La Québécoise fournira des véhicules similaires à ceux utilisés actuellement. Les usagers ne devraient pas noter de différences notables. 
Cinq ou dix ans ?
Le directeur des finances de la Ville affirme en outre que le nouvel appel d'offres, lancé prochainement, sera rédigé de façon à obtenir des soumissions pour la fourniture du service et des nouveaux véhicules pour deux périodes, de cinq ans et de dix ans, de façon à pouvoir comparer les coûts.
« Compte tenu des prix des nouveaux véhicules, si les fournisseurs peuvent les amortir sur un contrat de 10 ans, ça peut peut-être revenir moins cher pour les citoyens que pour un contrat de cinq ans. Si c'est le cas, on va soumettre une demande au ministre (des Affaires municipales) pour lui demander l'autorisation d'accorder un contrat de 10 ans », souligne M. Renaud. 
Ce feu vert est incontournable, car seul le ministre peut autoriser une ville à signer des contrats d'une durée de plus de cinq ans, a-t-il été souligné.
Autre contrat
Autre contrat important accordé récemment pour le service de transport urbain : Taxi 3000 a vu son entente renouvelée pour un an, au terme d'un appel d'offres, pour la fourniture de transport taxibus et le service de répartition. Taxi 3000 de Granby a été la seule entreprise à se procurer les documents d'appels d'offres et à déposer une soumission. Il en coûtera ainsi 577 685 $ à la Ville pour ce service.