Pascal Bonin invite Adam Dyczka (à gauche), suspendu pour dopage, à l’accompagner dans les écoles pour parler aux jeunes de dépassement de soi et de sports.

Transformer une erreur en message positif

Le maire, Pascal Bonin, incite Adam Dyczka, suspendu pour dopage, à utiliser cet événement négatif pour en faire « quelque chose de positif ». Il a invité l’athlète granbyen, mercredi, dans une publication sur Facebook, à l’accompagner dans les écoles pour parler aux jeunes de dépassement de soi et de sports.

« Le but du message, c’est de lui dire: ‘‘t’as fait une gaffe, il n’y a rien là. Relève-toi et viens nous montrer de quoi tu es fait. Pas juste dans un ring, mais dans ta communauté’’ », a fait valoir le maire. 

Après avoir été couronné champion des poids lourds de TKO MMA, la plus importante organisation en arts martiaux mixtes au Canada, Adam Dyczka a été suspendu mardi par la Régie des alcools, des courses et des jeux du Québec pour avoir enfreint la politique antidopage de l’organisme. L’athlète a reconnu, dans une entrevue à La Voix de l’Est, avoir fumé un joint deux semaines avant le combat.

Pascal Bonin estime qu’Adam Dyczka, qu’il précise n’avoir jamais rencontré, s’est certes « mis les pieds dans les plats ». Mais il croit qu’il « ne faut pas le juger trop sévèrement », dans les circonstances.  

« Pour moi, la consommation du cannabis n’améliore en rien les performances. Les exploits sportifs de notre champion granbyen sont aujourd’hui ternis par une erreur de parcours. (...) Commettre une erreur est humain, mais la transformer en message positif, c’est possible », écrit-il sur Facebook. 

Sujet d’actualité

« Le cannabis va être un sujet d’actualité cette année. Il (Adam Dyczka) a une belle voix, dans le sens que c’est un athlète professionnel. C’est un gars imposant. Je pense que les jeunes porteraient une écoute à son message », est convaincu le maire de Granby. 

Ce dernier affirme du même souffle que cela fait partie de son rôle de « supporter les jeunes » de sa communauté. 

L’invitation est ainsi lancée. Plus ieurs dizaines de citoyens ont d’ailleurs manifesté leur appréciation à l’idée du maire sur Internet. Restera à voir si Adam Dyczka saisira la perche qui lui est tendue.   

Il a été impossible de joindre l’athlète mercredi pour obtenir ses commentaires.