Train Montréal-Sherbrooke : l’ACFEM dépose son mémoire

Dans le cadre des consultations publiques sur le transport ferroviaire, l’Alliance du corridor ferroviaire Estrie Montérégie (ACFEM) vient de déposer son mémoire auprès du ministère des Transports du Canada.

Le document s’intitule Vers un projet de développement économique sécuritaire, innovant et performant. Le projet s’articule autour de trois grands thèmes. 

Premièrement, la mise à niveau de la totalité de la voie ferrée. Deuxièmement, l’amélioration de la fluidité du transport de marchandises. Et finalement, la mise en service d’un train de passagers entre Montréal et Sherbrooke. Rappelons que l’initiative globale coûterait près de 300 millions de dollars. 

« Nous nous attendons [à ce] que les deux paliers de gouvernement nous appuient concrètement en tant que partenaires. Ils doivent devenir, avec nous, des défenseurs de valeurs sûres comme la sécurité de la population et la protection de l’environnement. Notre projet doit devenir un acteur de développement économique sans précédent et novateur, confirmant ainsi le rôle du Québec de leader nord-américain de la mobilité durable et intégrée du 21e siècle en transport ferroviaire », a indiqué par voie de communique le maire de Bromont, Louis Villeneuve, président de l’ACFEM. 

Le plus récent rapport sur l’actualisation et la bonification des infrastructures logistiques ferroviaires entre les deux villes, produit par Bluejay Advisors en avril, prévoit des investissements de 124 millions de dollars pour déplacer la gare de Farnham, de 91 millions pour la mise à niveau du chemin de fer et de 10 millions pour la construction d’une gare multimodale pour Sherbrooke et Magog. 

La participation des villes a été estimée à 21,5 millions. Notons que l’Alliance, créée en juillet, regroupe plusieurs municipalités : Bromont, Farnham, Bedford, Eastman, Cowansville, Sutton, Lac-Brome, Magog et Sherbrooke. 

Elle compte également parmi ses membres les MRC Brome-Missisquoi, de Memphrémagog et du Val-Saint-François ainsi que des entreprises privées.