Trafic de cannabis : un « expert-conseil » fond en larmes

C’est en larmes que l’homme arrêté le 28 août lors d’une opération policière visant le commerce 710 CRC, situé rue Principale à Granby, a plaidé pour être remis en liberté.

Simon Campeau, 22 ans, a dit mardi avoir vécu « l’enfer » en prison et assuré que le commerce qu’il dirigeait n’existe plus. 

Le 710 CRC était destiné à aider les gens qui détenaient une prescription pour du cannabis médicinal, mais un agent double de la police de Granby a pu obtenir de cette drogue sans une telle autorisation, a indiqué Me Laurence Bélanger, du bureau de la Couronne. M. Campeau, qui était déjà en attente de sentence pour des infractions similaires, a offert une caution de 1000 $ ainsi que la promesse qu’il modifierait son style de vie. 

Le juge Serge Champoux, de la Cour du Québec, doit rendre sa décision jeudi. 

Du cannabis en graines, en résine, en cocottes et en huile, du haschisch ainsi que des bonbons au pot avaient été saisis chez 710 CRC.