Plus de 150 joueurs de tous les horizons étaient présents samedi matin pour tenter de remporter le tournoi de soccer organisé par la communauté congolaise de Granby, au parc Terry-Fox.

Tournoi de soccer organisé par la communauté congolaise de Granby: s'intégrer grâce au sport

Toujours aussi dynamique et impliquée, la communauté congolaise de Granby a de nouveau organisé un tournoi de soccer au parc Terry-Fox. La seconde mouture du rendez-vous sportif a attiré cette année un nombre record d’amateurs du ballon rond.

Le jeune rendez-vous sportif a pris de l’ampleur cette année. Plus de 150 joueurs étaient présents samedi matin pour tenter de remporter la coupe. Une participation massive, considérant que le tournoi s’inscrit en parallèle aux compétitions de diverses organisations sportives régulières.

En effet, si beaucoup de joueurs présents lors de la compétition de samedi évoluent dans des équipes sportives locales, ce tournoi a toujours l’avantage d’inclure tous les autres joueurs intéressés.

« Il y avait beaucoup d’intérêt pour l’inscription cette année. Je pense que les gens ont vu, l’an passé, que l’événement était bien organisé. Ils ont donc souhaité revenir cette année », se réjouissait le président de la communauté congolaise de Granby, Tyty Mukendi.

Huit équipes se sont inscrites cette année pour prendre part au tournoi. Elles étaient six l’an dernier.

« Nous avons des équipes de partout dans la région : Sherbrooke, Saint-Hyacinthe et Montréal. Évidemment, il y aussi plusieurs équipes locales », a indiqué Tyty Mukendi. 

Ce sont finalement les joueurs de l’équipe L’Union fait la force qui sont repartis avec le trophée du tournoi après avoir vaincu les Empenadas 5-0.

S’intégrer

Pour les organisateurs, membres de la communauté congolaise de Granby, le tournoi de soccer représente une belle façon pour les joueurs de mieux s’intégrer dans leur communauté d’accueil. 

« On leur donne des conseils pour jumeler leurs deux cultures : celle de leur famille et celle de la communauté d’accueil. Il y a des joueurs de tous les horizons. Des Africains, des Latinos, etc. », a illustré Tyty Mukendi.

Pour les formations, dans lesquelles on entendait parler espagnol ou encore le lingala, une langue parlée en République démocratique du Congo, le français s’est rapidement imposé comme outil nécessaire à la communication. Malgré leurs différences, les joueurs se sont surtout unis autour de leur passion pour le soccer. 

L’Union fait la force

Selon le format adopté depuis la première année du tournoi, toutes les équipes étaient en mode « éliminations » dès leur premier match.

« On veut ainsi s’assurer d’avoir la meilleure équipe sur chaque terrain à la fin », a précisé M. Mukendi.

Ce sont finalement les joueurs de l’équipe L’Union fait la force qui sont repartis avec le trophée du tournoi après avoir vaincu les Empenadas 5-0.

En plus du trophée, les gagnants se sont partagé une enveloppe de 1500 $. L’équipe en seconde place a, quant à elle, reçu une bourse de 1000 $.

La médaille du meilleur joueur a été remise à Thierry Senga, Mupendwa Byamungu a été sacré meilleur gardien et Dimas Sarrazin s’est illustré comme meilleur buteur du tournoi. 

Les organisateurs du tournoi ont également remis des médailles d’or, d’argent et de bronze aux équipes.