L'Everest, cette immense rampe de type demi-lune à escalader, était de retour.

Tough mudder de retour à Bromont

C'est un homme à l'aube de la trentaine. Il a l'esprit d'équipe, mais surtout, il carbure à l'adrénaline. Voilà le profil du participant type de la course à obstacles Tough Mudder. De retour pour une deuxième année consécutive à Bromont. La Voix de l'Est en a rencontré quelques-uns.
Jonathan Goulet, de Victoriaville, est venu célébrer son 35e anniversaire sur le parcours, une fois de plus aménagé sur le terrain de l'aéroport de Bromont.
Ce pugiliste à la retraite, qui a disputé neuf combats pour la UFC, aime les sensations fortes que lui procurent les courses extrêmes. «C'est un vrai challenge. Mais mes combats dans le ring étaient pas mal plus courts!» lance-t-il à la blague.
Il n'est pas le seul à apprécier cette occasion de faire face à ses peurs. «Le Tough Mudder, c'est une épreuve qui demande beaucoup de préparation, surtout mentale», note Yannick Jutras.
Tous les détails dans notre édition de lundi