Le journal L’Itinéraire pourra être vendu par ses camelots sur l’ensemble du territoire de Granby, ont convenu les membres du conseil municipal.

Territoire de vente élargi pour le journal L’Itinéraire

Le journal L’Itinéraire pourra être vendu par ses camelots sur l’ensemble du territoire de Granby, ont convenu les membres du conseil municipal. Un avis de motion en ce sens a été donné lors de la dernière séance du conseil.

La vente de L’Itinéraire, une publication qui vise à aider ses camelots à sortir de la rue et à développer leur autonomie, n’était auparavant autorisée qu’à une poignée d’endroits. 

Son principal camelot à Granby, Bertrand Derome, se trouve souvent près du supermarché Metro. « C’est un individu formidable, qui a un rôle dans notre ville. On ne veut pas le cacher. On veut au contraire qu’il se promène. Il a ses habitués au Metro, mais il y a d’autres secteurs achalandés dans la ville et on voulait lui permettre d’y aller. (...) Ça fait peut-être en sorte que les gens voient l’itinérance ou la toxicomanie d’une autre façon, grâce à lui. Et c’est tant mieux », a fait valoir le maire Pascal Bonin. 

Les camelots doivent être autorisés et identifiés par le Groupe Action Solution Pauvreté (GASP). L’organisme est à l’origine de ce projet depuis ses débuts en 2015.