Le système de refroidissement du Pavillon des sports Roland-Désourdy de Cowansville, qui fonctionne avec du fréon, un gaz nocif pour la couche d’ozone, sera remplacé cet été au coût de 1,4 million de dollars.

Terminé le fréon au Pavillon des sports

Une année plus tard que prévu, le système de réfrigération au fréon de la patinoire du Pavillon des sports Roland-Désourdy de Cowansville sera remplacé par un système moins polluant. Le conseil a octroyé un contrat de 1,4 million de dollars juste avant la période des Fêtes pour réaliser les travaux au cours de l’été.

Le projet apparaissait initialement au programme triennal d’immobilisation (PTI) de 2018, mais des démarches plus pressantes l’ont retardé, a indiqué la mairesse Sylvie Beauregard. «Oui, on devait le faire cette année, mais on a eu des décisions à prendre dans d’autres dossiers. Le 13 mai, on a su que Récupération 2000 était en faillite. On a travaillé fort pour maintenir le service de collecte sélective pour nos citoyens. C’est là qu’on a mis nos énergies. Ça nous a tenu pas mal occupé», a-t-elle expliqué en entrevue jeudi.

La modernisation du système de refroidissement du Pavillon des sports, construit en 1967, est dans les cartons de la Ville depuis plusieurs années. Le gouvernement du Québec fait pression sur les municipalités possédant de vieux arénas pour qu’elle procèdent au remplacement de leurs systèmes fonctionnant au fréon.

Québec veut que tous ces systèmes, dont le gaz détruit la couche d’ozone, soient modernisés d’ici 2020, et ce afin que la province respecte le Protocole de Montréal. Ce traité international incite les pays à interdire la production, la commercialisation et l’utilisation de fréon.

Les travaux permettront de récupérer la chaleur générée par le nouveau système de refroidissement et ainsi chauffer les sections des gradins, a dit le directeur général Claude Lalonde lors du dévoilement du budget aux médias, le 17 décembre.

Le contrat sera réalisé par GNR Corbus en vertu de sa soumission de 1 418 446,58 $. La compagnie de Sherbrooke a devancé lors de l’appel d’offres Réfrigération Noel de Québec (1 479 728,25 $), Groupe Centco de Montréal (1 568 259 $) et Groupe Gagné Construction de Saint-Christophe-d’Arthabaska (1 648 971,45 $).

En mars dernier, le conseil avait mandaté au coût de 91 405,13 $ l’entreprise Tetra Tech pour concevoir les plans techniques afin de remplacer le système de refroidissement de l’aréna.

Subvention

Les coûts des travaux sont beaucoup plus élevés que le budget consacré au projet en 2018. La conseil avait en effet inscrit un montant de 606 019 $ à son PTI. La Ville obtiendra toutefois une subvention de 380 183 $ du ministère de l’Éducation, de l’Enseignement et des Sports grâce à son programme de soutien pour le remplacement ou la modification des systèmes de réfrigération.

Les travaux à l’aréna débuteront dès la fin des activités sportives au début du mois de mai, a dit Mme Beauregard. Ils devraient être terminés à temps pour le début des activités à la fin du mois d’août, a-t-elle assuré.

Convention collective

La Ville s’est par ailleurs entendue avec ses employés syndiqués travaillant aux piscines et au lac Davignon sur une nouvelle convention collective. Celle-ci est rétroactive au 1er janvier 2017 et se terminera le 31 décembre 2021.

Les quelque 25 employés concernés, des surveillants, des sauveteurs et des moniteurs qui donnent des cours de natation, de Croix-Rouge et des activités nautiques, obtiennent des hausses salariales annuelles de 2 %.