Gilles Bachand, président du conseil d'administration de la SHGQ, est bien heureux qu'un citoyen ait pu empêcher le vol de la plaque commémorative de bronze ornant le monument des Patriotes, à Saint-Césaire.

Tentative de vol d'une plaque commémorative

Les dirigeants de la Société d'histoire et de généalogie des Quatre Lieux (SHGQL) ont failli voir gonfler la statistique des vols de métaux dans la région, hier, lorsque des pillards ont essayé de dérober la plaque commémorative de bronze ornant le monument des Patriotes, situé dans le parc Neveu, à Saint-Césaire.
La tentative de vol est survenue au petit matin, hier, indique l'agente Joyce Campbell de la Sûreté du Québec (SQ) de la MRC de Rouville. «C'est un voisin qui a aperçu un véhicule avec des jeunes qui sont débarqués pour tenter de s'emparer de la plaque commémorative, relate-t-elle. Ils ont vu qu'ils étaient surveillés, alors ils ont pris la fuite avant d'avoir réussi à la retirer. Pour l'instant, nous n'avons que des suspects. L'enquête est en cours.»
Gilles Bachand, président du conseil d'administration de la SHGQL, était hors de lui quand la SQ l'a informé de la situation. «Pour nous, c'est l'incompréhension totale. C'est complètement absurde que des gens, par appât du gain, tentent de voler une plaque qui sert à transmettre aux générations futures l'histoire des patriotes d'ici. De ceux qui ont lutté pour faire avancer la démocratie. C'est d'une tristesse inouïe!», lance-t-il.
Tous les détails dans notre édition de vendredi