La Granbyenne Barbara Riddle a adopté ce chat qui avait les oreilles gelées.

Temps durs pour les chats errants

C'est l'histoire d'un chaton vagabond qui visitait Barbara Riddle dans l'espoir d'être nourri. La Granbyenne, qui a déjà adopté quelques chats errants, lui avait fait un abri à l'extérieur l'hiver dernier. Lors de la période de grand froid, la semaine dernière, le matou est revenu vers elle. Mais l'histoire n'a pas connu un dénouement heureux.
L'animal a dû être euthanasié en raison de son piètre état. "Ses quatre pattes étaient gelées, il y avait sur sa queue une grosse coupure infectée et il lui manquait un bout de peau. Il était malade", se désole Mme Riddle.
La situation a à ce point révolté cette amie des animaux qu'elle a lancé un cri du coeur à La Voix de l'Est.
Car il ne s'agit pas du premier animal auquel elle porte secours par grand froid. Un de ses petits pensionnaires appartenait autrefois à un voisin, qui l'a abandonné lors de son déménagement. "J'ai essayé de le contacter, mais il n'a jamais donné signe de vie, se souvient Mme Riddle. Le chat avait les oreilles gelées et il avait faim.
«Une autre fois, elle avait retrouvé une chatte enceinte, dont les dents étaient cassées. "C'est comme si elle avait mangé un bon coup...», se rappelle la dame. La pauvre bête aura finalement accouché de chatons morts nés.
Malgré les températures glaciales des derniers jours, la Société protectrice des animaux n'a pas vu le nombre de ses pensionnaires monter en flèche. "On n'a pas reçu plus d'appels que d'habitude dans les derniers jours, mais quand ils nous appellent, les gens sont plus inquiets à cause du grand froid", indique Carl Girard, directeur de la SPA des Cantons.
Tous les détails dans La Voix de l'Est de lundi.