Le conseil de Stukely-Sud, qui a adopté il y a quelques jours un budget de 1,59 million de dollars pour l’année 2018, a majoré le taux de taxe et revu à la hausse la majorité des tarifs compensatoires pour les services municipaux.

Taxes et tarifs en hausse à Stukely-Sud

Les contribuables de Stukely-Sud pigeront davantage dans leur poche en 2018. Le conseil, qui a adopté il y a quelques jours un budget de 1,59 million de dollars pour l’année 2018, a majoré le taux de taxe et revu à la hausse la majorité des tarifs compensatoires pour les services municipaux.

Le taux de taxe foncière générale a été fixé à 0,5323 $ par tranche de 100 $ d’évaluation pour 2018, soit une augmentation de
1,5 % par rapport aux deux années précédentes. 

Services plus chers

Il en coûtera désormais 117,16 $ pour financer la quote-part versable à la Sûreté du Québec et un montant 99,65 $ pour les services de sécurité incendie, deux augmentations qui totalisent 18,85 $. 

Par ailleurs, le tarif pour bénéficier du service d’aqueduc est fixé à 371,28 $ par unité d’habitation desservie, ce qui représente une hausse de 7,28 $. Il en coûtera 185,64 $ pour les immeubles desservis mais non branchés au service d’aqueduc, soit 3,64 $ de plus que l’an dernier. Pour toute consommation d’eau supérieure à 300 mètres cubes, une surtaxe de 2,80 $ du mètre cube supplémentaire sera ajoutée à la facture. 

La cueillette des ordures coûtera 121 $ par unité d’habitation comparativement à 108,36 $ en 2017, à laquelle s’ajoutent les frais pour la collecte sélective qui seront de 77,75 $.

La taxe spéciale de 100 $ pour la réfection des chemins municipaux de même que le tarif pour les activités de fonctionnement de 100 $ par porte sont maintenus.

Seule la vidange des fosses septiques coûtera moins cher. Elle sera facturée à 75 $ par porte plutôt que 91,80 $.

Investissements

Au programme triennal d’immobilisations, les travaux de voirie continuent d’accaparer la part du lion. En 2018, 280 000 $ d’investissements sont prévus et on dépensera aussi 25 000 $ pour un plan d’intervention sur la voirie locale. Le conseil investira ensuite 150 000 $ annuellement pour 2019 et 2020.

Par ailleurs, les élus prévoient injecter 20 000 $ l’an prochain pour profiler des fossés et remplacer des ponceaux. 

En 2019 et 2020, l’édifice de la mairie fera l’objet de rénovations pour lesquelles un montant de 70 000 $ a été réservé pour ces deux années. Une enveloppe de 10 000 $ répartie sur deux ans servira à remplacer les lampadaires.

LE MAMOT REJETTE LA PLAINTE CONTRE STUKELY-SUD

Le commissaire aux plaintes du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT) Richard Villeneuve estime que seul un tribunal pourrait statuer que des changements apportés au contrat octroyé par la municipalité de Stukely-Sud à Excavation Normand Jeanson sont en contravention avec le Code municipal du Québec. Le plaignant, Patrick Binckly, faisait valoir que la municipalité avait payé 85 000 $ en trop pour la réfection de ses chemins en 2016 parce que l’entreprise retenue pour effectuer les travaux n’aurait pas respecté le type et la quantité de matériaux ainsi que la machinerie prévue dans la soumission qu’elle avait fournie. « Le ministère ne peut conclure à une éventuelle contravention, écrit M. Villeneuve. (...) Les services spécialisés du ministère nous informent que les modifications réalisées au contrat visé par la plainte pourraient être considérées comme (...) accessoires. » « En conséquence, le ministère n’interviendra pas dans ce dossier et le considère clos », conclut le commissaire. M. Binckly, qui a été élu conseiller municipal par acclamation depuis, envisageait de s’adresser au Protecteur du citoyen. Marie-Ève Martel