Synthia Harnois a tout tenté pour vaincre la récidive de son cancer. Elle est décédée le 28 avril en soirée à la Maison Au Diapason.

Synthia Harnois rend les armes à 38 ans

Celle qui était connue comme Synthia la guerrière a rendu les armes, dimanche. Synthia Harnois, qui a fait parler d’elle grâce à son entourage qui voulait l’aider financièrement dans sa lutte contre le cancer depuis 2016, est décédée à 19 h 20 entourée de sa famille.

En 2016, elle s’était battue contre un premier cancer logé dans son œil. Les fonds amassés lui avaient permis de continuer à payer les factures, en attendant que ses assurances acceptent de l’indemniser. Massothérapeute, elle avait dû arrêter de travailler. Elle avait par ailleurs perdu la vision dans son œil, mais le premier round du combat était gagné.

Il y a quelques semaines, elle a reçu un coup de masse lorsqu’on lui a diagnostiqué une récidive dans son foie. Son organe était attaqué par de multiples tumeurs. Elle a entrepris un traitement agressif, mais la mère de famille de 38 ans n’a pas réussi à se rendre au bout du processus.

« Les dernières semaines ont été difficiles, confie Jean-Guy Gagné, qui a monté une équipe pour organiser des activités-bénéfice. Elle était à la Maison Au Diapason [depuis une semaine]. Elle a changé beaucoup physiquement. »

À l’établissement de soins palliatifs, elle a été très bien accompagnée et bien soignée pour atténuer ses douleurs, ajoute-t-il.

« Synthia a été une guerrière jusqu’à la dernière minute. Jusqu’à la dernière seconde, elle croyait au miracle. Elle avait accepté son sort, elle le savait, mais même si on sait qu’on va mourir, personne ne veut ouvrir la porte. Malgré tout, elle est partie en toute sérénité, entourée de sa famille. »

Malgré le décès de Mme Harnois, l’organisme nouvellement créé en son honneur — Synthia la guerrière — poursuivra sa mission, soit collecter des fonds pour aider financièrement des femmes atteintes de cancer. « Synthia nous a même donné ses instructions avant son départ. Elle a été privilégiée, depuis son premier cancer, d’être si bien entourée. Ce n’est pas tout le monde qui a cette chance-là. Elle nous a demandé de continuer et d’aider d’autres guerrières. Elle nous a même identifié quelques personnes. »

Les activités-bénéfice auront tout de même lieu, mais quelques-unes changeront de date. C’est le cas du spectacle qui devait se tenir le 30 mai et qui est reporté au mois d’octobre.