Sylvie Jetté (au centre) a rencontré des représentantes du Syndicat des travailleurs et travailleuses de postes à la foire Écosphère.

Sylvie Jetté veut ramener la livraison du courrier à domicile à 100%

Sylvie Jetté veut ramener la livraison du courrier à domicile à 100 % si elle est élue. La candidate néo-démocrate dans Brome-Missisquoi considère que la livraison du courrier aux portes des maisons par Postes Canada a plusieurs avantages pour les citoyens, outre le fait de ne pas avoir à se déplacer.

« Au niveau communautaire, du dynamisme des collectivités, on trouve que ça peut être un levier intéressant. Par exemple, ça permet d’assurer un genre de vigie pour les personnes âgées », relève-t-elle, les facteurs pouvant constater s’il y a une anomalie au domicile d’une personne du troisième âge et ainsi alerter les autorités.

La candidate a recueilli beaucoup de commentaires de la part de citoyens pour que le service à domicile soit rétabli, surtout en milieu rural. « Dans un milieu plus dense, c’est moins problématique », admet-elle.

Rappelons que le gouvernement de Stephen Harper avait lancé un programme visant à remplacer la livraison du courriel à domicile par des boîtes postales communautaires. Le gouvernement de Justin Trudeau a mis un terme à ce programme en 2018, mais n’est pas revenu en arrière pour les 840 000 foyers canadiens qui avaient déjà perdu leur livraison de courrier à domicile.

Les bureaux et comptoirs postaux revêtent aussi leur importance, poursuit Mme Jetté. Elle croit que ces endroits peuvent devenir des lieux de rencontre, maintenant que beaucoup de caisses ont fermé leur porte, en partageant leur adresse avec d’autres commerces de services. Elle donne l’exemple de son village, Saint-Étienne-de-Bolton, où le bureau de poste partage le même emplacement que la Coop du Grand-Bois et celui de Fulford, un secteur de Lac-Brome, dont le magasin général compte en ses murs un comptoir postal.

AbonnezvousBarometre

« On peut faire plus. On peut se servir de ces emplacements pour offrir des services gouvernementaux et bancaires à ces communautés, à proximité de chez eux. C’est particulièrement intéressant pour les aînés. On peut également développer le principe d’espace communautaire où les gens peuvent se rejoindre pour réseauter, accéder à internet ou simplement briser l’isolement. »

La néo-démocrate remarque par ailleurs que beaucoup d’éléments de la campagne du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes se rapprochent de la plateforme électorale du NPD. « Ils sont très près de ce qu’on prône au niveau des collectivités durables », note-t-elle.

Le NPD et le syndicat veulent par exemple que Postes Canada soit partie prenante de la transition énergétique en changeant ses véhicules réguliers pour des véhicules électriques.