Une décision de la Ville de Sutton a semé l’émoi chez les internautes. L’écocentre géré par la Ville, et non celui de la MRC Brome-Missisquoi, a été supprimé du calendrier municipal.

Sutton ferme son écocentre municipal

Une décision de la Ville de Sutton a semé l’émoi chez les internautes. L’écocentre géré par la Ville, et non celui de la MRC Brome-Missisquoi, a été supprimé du calendrier municipal.

L’annonce a été faite en ligne le 19 décembre, trois jours après l’adoption du budget 2020. Le directeur général de Sutton, Pierre Largy, confirme que Sutton élimine l’écocentre strictement local et réservé aux citoyens. Plusieurs raisons expliquent cette décision.

« Il était ouvert une fois par mois, mais il acceptait un peu moins de produits que celui ouvert par la MRC. On se trouvait avec beaucoup de matériaux non appropriés et des résidus qui ne pouvaient pas être valorisés. On était obligé de rediriger les gens vers le conteneur d’enfouissement. On n’atteignait pas nos objectifs de revalorisation. »

Plusieurs matières étaient refusées à l’écocentre municipal, comme certains types de peinture, des solvants, des diluants, des décapants, de la terre contaminée et les produits nettoyants. Certains de ces produits sont toutefois acceptés par la MRC, dont l’écocentre est ouvert un samedi par mois, à Sutton. Une certaine confusion régnait.

Personnel épuisé

« Ça faisait longtemps qu’il y avait un écocentre local. Ensuite, le projet d’écocentre régional s’est ajouté et on s’est retrouvé avec deux jours d’écocentre par mois, mais sous deux administrations différentes », explique le directeur général.

Pour celui de la Ville, ce sont des employés des travaux publics qui faisaient une journée de travail supplémentaire dans leur horaire hebdomadaire.

« Notre personnel est épuisé de faire ça, confie M. Largy. C’est une tâche assez ingrate. Beaucoup de citoyens arrivaient là frustrés. On pense que beaucoup de petits entrepreneurs nous refilaient des résidus de rénovation, alors que c’est une activité commerciale. Ils auraient dû se diriger vers le site de Cowansville, mais ça leur évitait de payer des frais là-bas... Ça créait des tensions pour le personnel en place. »

Six jours à Cowansville 

Sutton a décidé de calquer le modèle existant dans le reste de la région, alors qu’aucune autre municipalité n’offre le service d’écocentre local en plus de celui de la MRC Brome-Missisquoi.

M. Largy rappelle que la MRC est en processus de revoir son modèle pour les écocentres régionaux. Les installations centrales, à Cowansville, seront modifiées pour accueillir les citoyens et entrepreneurs six jours par semaine, 12 mois par année, à partir du printemps. En plus de pouvoir profiter du service de la MRC un samedi par mois à Sutton, à l’exception de l’hiver, les citoyens pourront se rendre presque en tout temps à Cowansville.

La décision, prise dans le cadre de la préparation du budget, n’a pas été abordée lors d’une séance du conseil municipal. « En fermant notre écocentre municipal, ça nous permettait de faire certaines économies, souligne le DG, parce que la performance n’était pas au rendez-vous et parce qu’il y avait de la confusion et des problèmes pour trouver des employés. »

Malgré une augmentation de la quote-part de la MRC pour les écocentres régionaux, le tarif pour le recyclage, poste budgétaire dans lequel est inclus l’écocentre, n’a eu aucune incidence sur le compte de taxes des citoyens.

Lors de la présentation du budget aux médias, lundi dernier, la conseillère Lynda Graham et la trésorière Suzanne Lessard expliquaient cette taxe à zéro dollar.

« On a remarqué qu’il y a une augmentation pour les matières organiques et les déchets. Alors, pour la deuxième année, il n’y a aucune charge pour le recyclage, parce qu’on a décidé d’utiliser notre subvention de Recyc-Québec qui nous restait en surplus réservé, plus les revenus qu’on s’attend à avoir pour 2020 », ont-elles dit.

Malgré tout, cette décision ne fait pas le bonheur de citoyens sur les réseaux sociaux. Plusieurs espèrent voir leur compte de taxes baisser. Là aussi, une confusion semble être entretenue quant à l’élimination de l’écocentre municipal, alors que celui de la MRC à Sutton demeure en place. D’autres déplorent qu’ils doivent se rendre à Cowansville pour se départir de leurs rebuts à revaloriser.