L’augmentation importante de ventes de propriétés à Sutton depuis le début de la pandémie de COVID-19 aura un impact plus que positif sur les résultats financiers de la Ville de Sutton à la fin de l’année.
L’augmentation importante de ventes de propriétés à Sutton depuis le début de la pandémie de COVID-19 aura un impact plus que positif sur les résultats financiers de la Ville de Sutton à la fin de l’année.

Sutton en bref

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
Initiative de journalisme local - La Voix de l'Est
L’augmentation importante de ventes de propriétés à Sutton depuis le début de la pandémie de COVID-19 aura un impact plus que positif sur les résultats financiers de la Ville à la fin de l’année.

« On voit beaucoup les effets du COVID sur le budget 2020, dans les deux sens, a souligné la conseillère Lynda Graham. On reçoit plus d’argent qu’on avait prévu et on dépense plus d’argent que prévu. » 

Cependant, le coronavirus ne devrait pas avoir trop d’incidence sur la santé financière de la municipalité. Le conseil a déposé l’état des activités financières en date du 31 août et les estimations pour les quatre derniers mois de l’année, lundi soir en séance de conseil. 

Avec l’augmentation importante des ventes de propriété vient l’augmentation tout aussi importante des droits de mutation, autrefois connus sous le nom de taxe de Bienvenue. « On a vu à quel point Sutton est devenu un point chaud quant à l’achat de maisons. Mme Lessard [Suzanne Lessard, trésorière] prévoit une augmentation d’à peu près 230 000 $ au-delà de l’estimation de 2020 relié aux droits de mutation. » 

Un transfert de 100 000 $ de la part de la Sécurité publique est également attendu en lien avec la tempête du premier novembre 2019. D’un autre côté, la Ville s’attend à recevoir 80 000 $ de moins en intérêt sur les taxes, permis et autres services. 

Au niveau des dépenses, une augmentation d’environ 110 000 $ est reliée à la sécurité civile et à la COVID-19. Des dépenses sont en contrepartie moins importantes que prévu. 

L’excédent estimé au bout de l’année 2020 est de 636 000 $.

La Ville de Sutton souhaite qu’une portion de la route 139 passe de 90 km/h à 70 km/h.

Demande au MTQ pour une réduction de vitesse sur la 139

La Ville de Sutton déposera une demande au ministère des Transports du Québec pour que la vitesse permise sur un tronçon de la route 139, à l’approche du village, soit abaissée à 70 km/h. 

Selon le conseil municipal, la configuration de l’intersection de la route avec le chemin Mudgett cause un défi pour les automobilistes qui souhaitent s’engager sur la route provinciale, où la vitesse maximale permise est de 90 km/h. La visibilité est limitée en raison d’une longue courbe en pente et la vitesse des voitures en provenance de Sutton représente un risque. 

De plus, le radar pédagogique installé à l’entrée de la zone de 50 km/h indique que plus de 90 % des véhicules excèdent la vitesse permise. 

La Ville demande donc au MTQ que la vitesse permise soit diminuée à 70 km/h dans une zone allant de 125 mètres au nord du chemin Mudgett jusqu’au début de la zone de 50 km/h.

Une partie de la collection de la Ville de Sutton, entreposée au Musée des communications et d’histoire, sera vendue à l’encan.

152 artefacts à l’encan

Un encan en ligne aura lieu à une date inconnue pour vendre des objets de la collection d’artefacts de la Ville entreposés au Musée des communications et d’histoire de Sutton. 

Le conseil municipal assure, dans sa résolution adoptée lundi soir, qu’il s’agit d’objets sans pertinence historique, sans connexion avec la mission du musée, ou encore des doublons. Certains sont aussi abîmés et ne peuvent être conservés ou exposés. 

Une analyse a été faite au préalable par la chargée de projet en muséologie Karine B. Fortin, en 2020. Elle a déterminé que 258 lots d’objets pouvaient être retirés de la collection. Des objets ont déjà été donnés à des institutions muséales québécoises. De ceux qui n’ont pas trouvé preneur, 152 seront vendus à l’encan. D’autres seront par ailleurs exposés dans le cadre du parcours villageois de la Muse bleue. 

Les artefacts sont principalement des objets technologiques difficiles à exposer puisqu’ils ne sont pas des objets du quotidien, comme des oscillateurs. Des machines à calculer, magnétophones, téléphones, tourne-disques et des haut-parleurs s’ajoutent au lot. 

La firme Hôtel des encans de Montréal a été mandatée pour tenir l’encan de façon virtuelle en échange de 15 % des profits de la vente. L’encan devrait avoir lieu dans la semaine du 12 octobre. Les profits restants seront donnés au Musée des communications et d’histoire de Sutton.