Des opérations de surveillance seront réalisées par les policiers près des écoles. Ils veulent entre autres s’assurer du respect de la limite de vitesse de 30 km/h dans les zones scolaires.

Surveillance accrue près des écoles

Le retour en classe de milliers d’écoliers entraînera une hausse de la circulation sur le réseau routier, principalement dans les zones scolaires. Que ce soit à Granby, à Bromont ou dans les municipalités desservies par la Sûreté du Québec, les policiers promettent d’être présents pour faire respecter les lois et règlements et ainsi, assurer la sécurité des tout-petits.

Les policiers seront notamment présents dans les zones scolaires, où la cohabitation entre piétons, cyclistes, automobilistes et autobus scolaires sera de mise. Les automobilistes devront entre autres respecter les consignes des brigadiers, sans quoi ils pourraient recevoir une contravention de 200 $ et quatre points d’inaptitude.

Les conducteurs doivent aussi s’assurer — du 1er septembre jusqu’au 30 juin — de ne pas excéder la limite de vitesse établie à 30 km/h pendant cette période. Le respect des traverses piétonnières sera également vérifié par les agents, sous peine d’une contravention de 100 $ pour le conducteur fautif.

Les automobilistes devront aussi composer avec le retour des autobus scolaires en immobilisant leur véhicule lorsque les feux rouges intermittents sont en marche ou que le signal d’arrêt est actionné. Les policiers réaliseront d’ailleurs des vérifications sur les parcours scolaires. Un automobiliste qui omet de respecter le signal d’un autobus scolaire écopera d’une amende de 200 $ et pas moins de neuf points d’inaptitude seront ajoutés à son dossier de conduite.

Pendant l’année scolaire, les policiers de Granby iront aussi à la rencontre des étudiants. Ils aborderont notamment la cybercriminalité, l’intimidation, les drogues, la conduite de véhicule, les textos au volant et la responsabilité criminelle.