Le programme de subventions de la Ville de Granby à l’achat d’un vélo roule à fond de train. Le budget a récemment été bonifié.

Subventions à l’achat d’un vélo: le programme encore bonifié

Le programme de subventions de la Ville de Granby qui prévoit une aide financière à l’achat d’un vélo continue à rouler à fond de train. Pour la deuxième année consécutive, les élus ont décidé de revoir le budget à la hausse en cours de route.

Une enveloppe de 25 000 $ avait initialement été prévue en 2019 pour ce programme. Mais comme le budget sera bientôt épuisé, et que la belle saison débute à peine, il a été convenu de le doubler. Les membres du conseil municipal ont donné le feu vert au transfert d’un montant additionnel de 25 000 $, lors de la deuxième séance ordinaire du mois de mai.

« C’est très, très populaire et ça va très vite. On double le budget pour la deuxième année, mais on ne sait pas encore si le programme sera là pour une troisième année », a commenté le maire suppléant, Alain Lacasse, au terme de la récente séance du conseil municipal.

« Les sommes octroyées à ce jour pour l’achat de vélos se chiffrent à 13 000 $, et ce, en seulement deux mois. Au rythme actuel, la somme prévue à ce projet sera entièrement dépensée d’ici un mois », est-il précisé dans le sommaire décisionnel remis aux élus, dont les médias ont obtenu copie.

En vertu du programme adopté l’an dernier par la Ville, les Granbyens peuvent recevoir une remise de 50 $ à l’achat d’un vélo standard neuf. L’aide financière grimpe à 75 $ pour un vélo standard usagé, acheté d’un OSBL tel qu’Écolo-Vélo du cœur, et à 100 $ à l’achat d’un vélo électrique neuf.

À la suite d’un commentaire d’un citoyen, une modification a par ailleurs été apportée à la réglementation pour préciser que la remise s’élève à 50 $ pour un vélo usagé acheté d’une entreprise commerciale, comme Sports aux puces.

Parmi les conditions d’admissibilité : le vélo doit avoir été acheté chez un commerçant qui a pignon sur rue à Granby. Aussi, le programme n’est applicable qu’une seule fois par citoyen.

Incitatif

Selon les données de la Ville, la somme totale de 28 385 $ a été remise aux citoyens l’an dernier, dans le cadre de cette initiative, qui a encouragé l’achat de quelque 445 vélos.

Lancé à la mi-juin 2018 avec un budget de 25 000 $, le programme s’est rapidement révélé populaire. Si bien que les élus ont convenu l’automne dernier de bonifier l’enveloppe initiale de 10 000 $, afin d’être en mesure de répondre aux demandes.

Le maire suppléant, Alain Lacasse, estime que le programme de subventions donne un important coup de pouce aux personnes, dont les finances sont très serrées, pour acquérir un vélo. Pour d’autres, cela représente plutôt, estime-t-il, un « incitatif » pour faire du sport et renouer avec les déplacements sur deux roues.

Dans la résolution adoptée en début de semaine, les élus font valoir que « l’utilisation accrue des vélos en milieu urbain permet d’améliorer la fluidité de la circulation automobile en sollicitant davantage les pistes cyclables pour les déplacements ».

Ce programme répond par ailleurs « aux objectifs du Plan vert et du Plan d’action visant la réduction des émissions de gaz à effet de serre », est-il relevé.