Annie Brocoli sera de passage à Granby le 29 avril dans le cadre de sa conférence­ Les trésors cachés de la différence. ­

Sublimer sa différence en beauté

On connaît Annie Brocoli pour ses chansons entraînantes et ludiques, mais un peu moins pour son combat contre la dyslexie. Afin d’en discuter, elle sera de passage à Granby dans le cadre de sa conférence Les trésors cachés de la différence, le 29 avril prochain, où il sera question d’acceptation de sa différence afin d’en célébrer les beautés.

« La différence, ça fait mal, mais derrière ça il y a un trésor qui est caché, souligne Annie Brocoli. Par exemple, je suis dyslexique, ce qui fait que j’ai un imaginaire incroyable. Les lettres dansent dans ma tête. »

Dans le but que chacun trouve une paix et arrive à aimer ce qui les distingue, que ce soit un handicap, l’anxiété, le spectre de l’autisme, un TDAH, une difficulté d’apprentissage, bref, peu importe leur singularité, le centre Atypicoeur invite Mme Brocoli à venir s’ouvrir et à échanger avec les citoyens de la région.

En mal des mots

D’abord une œuvre écrite, l’artiste raconte l’inspiration originelle de sa conférence : « Quand je me suis assise devant ma page blanche, je pensais écrire un film sur un personnage qui s’appelait Philémon, un cancre des années 1950. En commençant à écrire, je me suis rendu compte que c’était mon histoire que j’étais en train d’écrire. J’ai appelé mon ami Maxime Landry. Il m’a dit : “T’es en train d’écrire un livre, c’est dont ben touchant !” »

De mot en mot, de page en page, Annie Brocoli s’est livrée « à grand cœur ouvert avec tous [ses] travers », dans son œuvre intitulée En mal des mots, publiée en octobre 2018, qu’elle définit comme la « biographie de sa dyslexie ».

Le livre écrit par Annie Brocoli, une «biographie de sa dyslexie», intitulé En mal des mots, sera en vente lors de sa conférence.

Apprivoiser sa singularité

« Ce que je souhaite, c’est que les gens qui viennent à ma conférence s’attardent à prendre soin de leur blessure. Qu’ils déballent leur différence. Que ça leur apporte un réconfort. Moi je gagne ma vie avec les mots, alors que je suis dyslexique… c’est quand même flyé ! », s’exclame Annie Brocoli lorsqu’on lui demande quelles retombées sont attendues lors de cette soirée.

Il sera question de trouver sa valeur, de transformation de l’inconnu en une source de motivation, de persévérance, et de retrouver sa confiance en soi malgré des désirs contraires.

Il est important pour la conférencière de traiter de sa propre expérience, de partir du « je » pour toucher l’universel et de montrer à quel point la différence de chacun peut se transformer en force.

« Je raconte mon histoire, ma différence, mes difficultés à l’école et comment j’en suis sortie avec une estime de moi à moins 1000... Et que finalement je me suis reconstruite grâce aux rêves. Et que j’ai fait de ma différence mon travail ! »


«  Ce que je souhaite, c’est que les gens qui viennent à ma conférence s’attardent à prendre soin de leur blessure.  »
Annie Brocoli

Ces mots d’espoir, et bien d’autres conseils, discussions, émotions, témoignages et anecdotes seront au rendez-vous à la conférence Les trésors cachés de la différence, qui s’adresse à un public de 11 ans et plus. Elle débutera à 19 h, le 29 avril, à la salle du Club optimiste de Granby. Les billets sont au coût de 10 $ en prévente, et 12 $ à la porte. Il sera possible d’échanger avec Annie Brocoli, et des copies de son livre En mal des mots seront disponibles.

« On est tous différents. On forme un zygote totalement unique. On a tous des blessures et on peut tous en faire quelque chose de beau », résume-t-elle.