La municipalité de Stukely-Sud souhaite se rapprocher des municipalités voisines­, explique le maire Patrick Leblond.

Stukely-Sud souhaite tisser des liens avec ses voisines

La municipalité de Stukely-Sud souhaite bonifier d’ici quelques années son offre de loisirs, grâce notamment à des ententes intermunicipales avec les communautés voisines. Un tel partenariat a tout récemment été entériné avec la municipalité d’Eastman.

« Depuis les élections, le nouveau conseil tente un rapprochement avec les municipalités voisines », explique le maire Patrick Leblond, qui dirige la municipalité depuis novembre.

L’entente de trois ans conclue le mois dernier avec Eastman permettra aux Dilligents, qui prenaient déjà part aux nombreuses activités y étant organisées, d’avoir accès à toutes les infrastructures sportives et de loisirs (patinoires, parc des sports, terrains de tennis et de soccer, entre autres) de la municipalité voisine sans avoir à payer le tarif de non-résident dont ils devaient s’acquitter jusqu’alors. En contrepartie, la municipalité de Stukely-Sud versera une quote-part annuelle de 2000 $ à Eastman.

« Ça faisait des années qu’on souhaitait nous aussi avoir une telle entente », a indiqué à La Voix de l’Est le maire d’Eastman, Yvon Laramée.

La municipalité a offert à ses autres voisines de se prévaloir d’un tel partenariat, qui existe déjà avec Bolton depuis deux ans, a-t-il ajouté. « Comme les municipalités autour n’ont pas toutes les infrastructures de loisir et que les enfants se rendent à notre école, Eastman est en quelque sorte une plaque tournante pour leur population », croit M. Laramée.

En vertu de cette même entente, les entreprises et commerçants de Stukely-Sud peuvent maintenant profiter de la visibilité du bureau d’information touristique d’Eastman en y affichant leurs produits et services. Elle est la seule municipalité à avoir ce privilège.

Sa programmation saisonnière de loisirs est le fruit d’une entente intermunicipale la liant à Eastman, Austin, Bolton Est et Saint-Étienne-de-Bolton. De plus, Stukely-Sud a une entente avec Waterloo pour certains loisirs.

Terrain de soccer
Stukely-Sud a récemment déposé une demande d’aide financière de 100 000 $ auprès du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, dans le cadre de son Programme de soutien aux installations sportives et récréatives, dans l’espoir de financer l’amélioration de son terrain de jeux, qui compte entre autres un terrain de soccer.

« On travaille actuellement sur un volet récréatif avec Eastman pour développer une entente de loisir en soccer pour nos jeunes », explique M. Leblond. Si tout se déroule comme prévu, ajoute-t-il, les équipes de chacune des municipalités pourraient disputer des parties sur les infrastructures des deux municipalités d’ici 2019. « Eastman a des besoins causés par l’augmentation de sa population, indique le maire. Nos deux municipalités pourraient bénéficier de cette entente. »

« L’amélioration de leur terrain de soccer, c’est la volonté politique du conseil de Stukely-Sud, reconnaît le maire Laramée. Chez nous, on a un terrain de taille “mini-soccer”, mais la demande pour un terrain de taille normale est là. C’est évident que si Stukely-Sud se dote d’un terrain de cette dimension, ici à Eastman on va y réfléchir deux fois avant d’investir pour en avoir un, nous aussi. »

Le maire Leblond caresse aussi le projet d’aménager un espace public près du Centre culturel St-Matthew, un projet qu’il aimerait voir financé par le Fonds du développement du territoire de la MRC de Memphrémagog.

En outre, un marché d’exposants locaux pourrait voir le jour cet été ; un appel aux artisans a été lancé par la Ville un peu plus tôt cette année pour mesurer l’intérêt des gens.