Le stationnement incitatif de Saint-Alphonse-de-Granby devrait être aménagé avant l’hiver pour accommoder les covoitureurs.

Stationnement incitatif à Saint-Alphonse: les soumissions attendues

Un nouveau pas a été franchi pour la réalisation d’un stationnement incitatif sur la rue Denison, à Saint-Alphonse-de-Granby. L’appel d’offres a récemment été lancé sur le Système électronique d’appel d’offres du gouvernement du Québec (SEAO).

L’aménagement d’un stationnement sur le terrain vacant situé entre la limite de la ville de Granby et la Cité du feu viendra répondre à un besoin chez les automobilistes qui pratiquent le covoiturage, espère le maire de Saint-Alphonse-de-Granby, Marcel Gaudreau.

« Le but premier est d’offrir une place de stationnement pour les gens qui font du covoiturage, souligne-t-il. L’hiver, c’est un peu l’enfer dans nos rues. J’ai deux rues où la charrue n’est pas capable de passer parce que c’est trop serré avec les autos stationnées. »

Puisque Saint-Alphonse-de-Granby est devenu un lieu de rendez-vous pour covoiturer vers Montréal ou Sherbrooke, le stationnement incitatif viendra offrir aux automobilistes un endroit où laisser leur voiture.

L’entreprise qui obtiendra le contrat au terme de l’appel de soumissions et de la décision du conseil devra nettoyer la surface de 6325 mètres carrés, concasser la roche qui se trouve sur le terrain, excaver et niveler le terrain ainsi que mettre en place les roches concassées en guise de couche de base, des matériaux granulaires de finition.

M. Gaudreau estime que les travaux peuvent être réalisés avec un budget situé entre 100 000 $ et 150 000 $ et souhaite que ce soit terminé avant l’hiver.

Les entrepreneurs ont jusqu’au 6 août pour déposer une soumission.

Payant ou non ?

Il n’est pas dans les plans initiaux d’asphalter le terrain pour le moment, souligne le maire, mais des câbles et des blocs de béton viendront délimiter les rangées de stationnements.

Le conseil municipal de Saint-Alphonse-de-Granby n’a pas encore statué à savoir si l’accès au stationnement allait être payant ou non. La question devrait être abordée dans les mois à venir. Le maire ajoute que le coût des travaux sera un facteur à considérer dans la prise de décision.

Il demeure que « l’objectif est d’accommoder les gens autour de nous. »

Il n’est pas exclu également d’entamer des discussions avec Limocar pour que Saint-Alphonse-de-Granby soit ajouté à la route vers Montréal. « Mais on va commencer par installer notre stationnement », conclut M. Gaudreau.