«C'est fou tous les articles de sports, encore en très bon état, qui ne sont plus utilisés, que des gens jettent. En les donnant, on s'assure qu'ils seront utilisés, on encourage la pratique d'activités physiques», explique-t-il Steve Charbonneau, directeur du service des loisirs, culture et tourisme de la Ville de Farnham.

SportDon à Farnham: une deuxième vie aux articles de sports

Que faire d'espadrilles et de protèges-tibias de soccer trop petits pour nos mousses? Et des patins de hockey qui ne font plus à Junior ou de son gant de baseball qui n'entre plus dans sa main? Que faire de nos casques de vélo, de nos skis de fond, de nos planches à neige qui ne servent plus?
Depuis quelques semaines, la Ville de Farnham invite ses citoyens à en faire des dons au profit de toute la communauté. Elle a fait installer un conteneur spécial devant l'aréna Madeleine-Auclair où les gens peuvent y déposer les articles de sports qu'ils n'utilisent plus. C'est une première dans la région.
L'idée de ce Sportdon, comme on appelle le conteneur, est celle de Steve Charbonneau, directeur du service des loisirs, culture et tourisme de la Ville de Farnham. «C'est fou tous les articles de sports, encore en très bon état, qui ne sont plus utilisés, que des gens jettent. En les donnant, on s'assure qu'ils seront utilisés, on encourage la pratique d'activités physiques», explique-t-il.
Le plan de match est d'organiser deux fois par année des bazars, un à l'automne, l'autre au printemps, pour vendre les articles amassés à très bas prix. Les gens pourront aussi échanger des articles contre d'autres, a dit M. Charbonneau. «On veut donner une chance aux familles. Ça coûte pas mal d'argent inscrire les enfants à des activités sportives. Le portefeuille des gens n'est pas illimité. Si on peut récupérer des articles de sports qui sont encore bons, ça va les aider.»
Tous les détails dans notre édition de samedi