Découlant de l’organisme Les Accordailles, le projet vise à assurer une présence réconfortante aux gens de 50 ans et plus qui habitent à plus d’une heure de Montréal et qui doivent s’y rendre pour des rendez-vous médicaux.
Découlant de l’organisme Les Accordailles, le projet vise à assurer une présence réconfortante aux gens de 50 ans et plus qui habitent à plus d’une heure de Montréal et qui doivent s’y rendre pour des rendez-vous médicaux.

Soulager les résidents des régions recevant des soins à Montréal avec CoopéRégions

Roxanne Caron
Roxanne Caron
La Voix de l'Est
Le projet montréalais CoopéRégions, qui vise à accompagner les personnes qui doivent se rendre dans la métropole pour recevoir des traitements ou des soins spécialisés, veut élargir son service à la Montérégie.

Découlant de l’organisme Les Accordailles, le projet vise à assurer une présence réconfortante aux gens de 50 ans et plus qui habitent à plus d’une heure de Montréal et qui doivent s’y rendre pour des rendez-vous médicaux.

La Fondation Joly-Messier assure le financement de CoopéRégions, qui en est à sa deuxième année d’existence. La première année a servi de projet pilote pour les gens de l’Abitibi-Témiscamingue.

« Depuis un an et demi, ça se passe très bien. On veut donc couvrir tout ce qui entoure Montréal : Montérégie, Lanaudière, Laurentides, Estrie et Mauricie », explique le chargé de projet, Éric Côté.


« Certains viennent à Montréal tous les mois et y restent deux, trois jours. Alors, certains bénévoles ont développé une amitié avec eux »
Éric Côté, chargé de projet pour CoopéRégions

Pour faire connaître son service, celui-ci indique être en contact avec les Centres intégrés de santé et de services sociaux et les Associations québécoises de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées à travers le Québec.

Apaiser l'anxiété liée au rendez-vous

« Les gens qui viennent à Montréal pour des soins ne retournent pas nécessairement dans leur ville le jour même. On ne peut pas aller les chercher dans leur ville, mais on peut les accueillir au terminus d’autobus », donne en exemple M. Côté, qui reconnaît que la présence d’une personne peut aider à apaiser l’anxiété liée à un rendez-vous important.

En plus d’accompagner la clientèle à leur traitement, les bénévoles peuvent aussi les aider à trouver un hébergement ou encore faire des visites d’amitié entre les traitements.

Quinzaine de bénévoles

CoopéRégions compte sur une quinzaine de bénévoles pour assurer son service, dont plusieurs étudient en soins infirmiers ou en travail social.

Le projet a également donné lieu à de belles rencontres.

«Certains viennent à Montréal tous les mois et y restent deux, trois jours. Alors, certains bénévoles ont développé une amitié avec eux», dit M. Côté.

Les personnes qui souhaitent se prévaloir du service peuvent obtenir plus de renseignements au info@accordailles.org ou au (514) 282-1553.