«Ça va super bien!», lance Jean-Claude Côté, directeur de l'usine Tremcar de Saint-Césaire.

Soudeurs recherchés : l'appel de Tremcar a été entendu

L'appel de Tremcar aux soudeurs de la région a été entendu. La majorité des postes ont trouvé preneurs, ce qui assure maintenant l'entreprise de pouvoir répondre à la demande.
«Ça va super bien!», lance Jean-Claude Côté, directeur de l'usine Tremcar de Saint-Césaire.
Confronté à une pénurie de main-d'oeuvre, le gestionnaire de l'entreprise spécialisée dans la production de remorques-citernes en acier pour le transport de diverses matières avait fait une sortie médiatique à la mi-avril.
Tremcar était à la recherche de 70 employés, principalement des soudeurs, soit 40 à Saint-Césaire et 30 à son usine de Saint-Jean-sur-Richelieu. Ses carnets de commandes sont pleins.
Des travailleurs de Longueuil, Granby et Saint-Jean-sur-Richelieu ont déposé leur candidature. À ce jour, il ne reste que 12 postes à pourvoir à l'usine césairoise et quelques-uns du côté de Saint-Jean-sur-Richelieu.
Les nouveaux employés sont actuellement en formation, précise M. Côté. Ils seront bientôt prêts à faire fonctionner la nouvelle ligne de production construite au coût de deux millions de dollars l'an passé.
Le projet d'embauche de neuf travailleurs de la France, dont quatre qui travailleraient à l'usine de Saint-Césaire, est toujours dans le collimateur et devrait se concrétiser prochainement, a fait savoir M. Côté.
Tous les détails dans notre édition de mercredi