Sébastien Jacques, au moment de son départ pour son périple de 5000 km, à Magog.

Son défi: marcher 5000 km

Sébastien Jacques, ce Magogois de 28 ans qui s'est donné le défi de marcher 5000 kilomètres, était de passage lundi dans la région.
Dès 8 h, il a fait un arrêt éclair à l'école des Bâtisseurs de Granby, pour donner une conférence aux élèves de 5e et 6e année, afin de partager avec eux son message d'espoir et son expérience de vie. «C'est vraiment le fun de pouvoir leur parler. C'est pour ça, pour aller parler avec les jeunes que je fais la marche. Ça me donne un gros coup de pouce pour l'énergie. Mais je dois dire que j'étais fatigué, puisque j'ai pris le départ samedi», a lancé Sébastien Jacques, qui se trouvait sur la route 112 à la hauteur de Rougemont, au moment de l'entretien avec La Voix de l'Est.
«Lorsque je leur ai mentionné mon défi, ils étaient tous super impressionnés. C'est pas mal la réaction à laquelle je m'attendais, mais ça met un sourire», poursuit-il.
À 9 h, il a repris la route dans le but de s'arrêter à Marieville en fin de journée. «Je marche de 35 à 40 kilomètres par jour. Pour l'instant, c'est rough sur mon corps, mais je lui laisse du temps pour s'habituer. Si jamais je deviens fatigué, je vais prendre une journée de repos», mentionne le natif de Magog. 
Gravement malade
Athlète d'élite et membre de l'équipe de tennis de l'université américaine de Virginia Tech, Sébastien Jacques est tombé gravement malade en 2010. Après des batteries de tests, on lui a finalement diagnostiqué une imposante masse au cerveau, qu'aucun médecin du Québec ne se sentait apte à lui retirer. En 2014, il était incapable de marcher plus de 15 minutes. Loin de se laisser abattre, il s'est rendu en Californie, en 2015, pour subir une opération au cerveau. Il a réussi à amasser plus de 110 000 $ en trois semaines pour couvrir tous les frais reliés à cette délicate intervention.
Dès mardi matin, Sébastien Jacques se dirigera vers Montréal, pour ensuite bifurquer vers Québec. Il prendra alors l'avion jusqu'en Virginie, où son kyste au cerveau a été diagnostiqué, avant de marcher jusqu'en Californie, où «il pourra serrer la main du neurochirurgien qui lui a donné une seconde chance», souligne l'athlète. Son défi devrait se terminer- en novembre. 
Pour suivre le parcours de Sébastien Jacques, il est possible de consulter le site Internet suivant : sebastienjacques.com. Il invite d'ailleurs la population à se joindre à sa course. «N'hésitez pas à venir marcher avec moi», conclut l'homme de 28 ans, un large sourire dans la voix. 
- Avec La Tribune