Patrick Gallagher, directeur du Service de sécurité incendie régional de Waterloo

Sollicitation frauduleuse à Waterloo

Le Service de sécurité incendie régional de Waterloo met en garde la population contre la sollicitation frauduleuse et sans permis de colporteurs.
Des situations de cette nature qui se seraient produites récemment à Waterloo et à Saint-Joachim-de-Shefford ont été rapportées aux pompiers. Une firme oeuvrant dans le domaine de la sécurité incendie a prétendu être mandatée par le service de sécurité incendie pour effectuer des visites de prévention. La firme utilisait également des sections du code de prévention des incendies pour forcer les citoyens et commerçants à acheter des avertisseurs de fumée, des avertisseurs de monoxyde de carbone­ et d'autres équipements. 
Or, les pompiers ne mandatent pas de firmes ou d'entreprises privées pour effectuer des inspections résidentielles et com­merciales, indique Patrick Gallagher, directeur du Service de sécurité incendie régional de Waterloo. Seuls les pompiers effectuent ce type de visites et ils sont identifiés au moyen de leur uniforme et d'une pièce d'identité, précise M. Gallagher.
Les pompiers ne mandatent pas non plus d'entreprises privées pour la vente d'équipements, que ce soit des avertisseurs ou des extincteurs. Et les sapeurs n'en vendent pas non plus. Les entreprises qui possèdent un permis de colporteur émis par la municipalité peuvent offrir leurs biens et services, mais elles ne sont pas mandatées par le service de sécurité incendie, précise­ le chef des pompiers. 
Ce genre de situations survient une à deux fois par année, indique M. Gallagher. Les citoyens sont invités à la vigilance. S'ils doutent de l'identité de la personne qui leur propose d'acheter des équipements ou différents services, ils peuvent contacter les pompiers.