L’organisateur du voyage Éric Archambault ne s’attendait pas à voir autant de gens.

Soirée tout inclus pour le Nicaragua

L’organisme Playa del Granby célébrait l’arrivée de l’été et l’ouverture de la terrasse du Café de la Brûlerie en organisant une soirée latine, dont les fonds recueillis serviront à financer un voyage de coopération au Nicaragua.

Après avoir amassé plus de 5000 $ il y a deux ans lors d’un événement semblable, mais pour une cause différente, l’organisateur et propriétaire de l’agence Voyage à tout prix, Éric Archambault, visait plutôt 10 000 $. « On est vraiment plus ambitieux cette année. Les billets sont moins chers, mais on espère avoir plus de monde », expliquait-il jeudi après-midi.

Ambiance cubaine
Ce grand voyageur est tombé amoureux de la petite communauté de La Polonia, située sur l’île d’Ometepe, au Nicaragua. « C’est là où j’ai le mieux manger de toute ma vie », explique-t-il en comparant la cuisine locale à celle des plus grands restaurants de Disneyland.

Au passage de La Voix de l’Est au tout début du 5 à 7, la fête était déjà levée, un groupe de musiciens mettant l’assistance dans l’ambiance latine grâce à l’interprétation de morceaux cubains.

Les organisateurs espéraient vendre 150 billets pour la soirée. Clin d’œil aux voyages « tout inclus », chaque billet correspondait à un bracelet et à un certain nombre de consommations. Finalement, ce sont plus de 250 personnes qui sont venues célébrer le solstice d’été et encourager une bonne cause.

La soirée s’étant étirée bien au-delà du 5 à 7, il n’a pas été possible de connaître les recettes exactes de la levée de fond. « On devrait dépasser les 8000 $ », se réjouissait toutefois l’organisateur, à 20 h 30.

Coopération
« Ce n’est pas un voyage humanitaire qu’on organise, mais plutôt de la coopération internationale », a expliqué Éric Archambault. Les bénéfices permettront la construction d’un château d’eau dans la communauté de La Polonia.

Le voyage est prévu pour la fin janvier 2019 à moins que les problèmes politiques secouant actuellement le pays s’aggravent.

Sur place, des experts locaux dirigeront le chantier, mais la vingtaine de coopérants québécois prêteront main-forte aux travailleurs nicaraguayens pendant sept jours. « Mais ce n’est pas nécessaire d’avoir de l’expérience dans la construction pour venir », précise M. Archambault.

Des familles de la communauté accueilleront les participants. Et inutile de s’inquiéter pour la qualité de l’hospitalité, souligne le propriétaire de Voyages à tout prix, qui en sera cette année à son quatrième voyage sur place.

C’est d’ailleurs ce dernier qui a organisé le séjour avec l’aide de contacts sur place, mais aussi de partenaires dans la région.

« C’est gagnant pour tout le monde »
« C’est gagnant pour tout le monde. C’est une possibilité pour les partenaires locaux parce qu’ils associent leur nom à quelque chose de très positif et, sur place, on va contribuer à l’économie locale », explique Éric Archambault.

« Granby est une communauté tissée serrée qui s’en va aider une autre communauté tissée serrée », a-t-il conclu.