Des dizaines de convives de tous les horizons ont pris part à l'événement au Bistro 633.

Soirée au profit du Parc des sommets: le Bistro 633 fait salle comble

Le propriétaire du Bistro 633, Luc Viens, a gagné son pari. L'événement-bénéfice que le restaurateur a orchestré dans son établissement de la rue Shefford, mercredi, a permis de remettre 15 800$ au projet du Parc des sommets de Bromont.
Le président de Protégeons Bromont, Bertrand Lussier, a réitéré mercredi soir durant son allocution «l'importance de l'implication de la communauté» dans le projet du Parc des sommets.
Au total, 79 convives sur une possibilité de 80 ont répondu à l'appel en achetant un billet au coût de 200 $ pour participer au cocktail dînatoire, dont 100% des recettes ont été versées à la cause. 
« Personnellement, je crois au projet du Parc des sommets. Je savais qu'il y avait un engouement dans la population et chez les gens d'affaires. Mais vraiment, la réponse a été au-delà de mes espérances. Ça a été un privilège d'accueillir tout ce monde sous mon toit », a indiqué en entrevue Luc Viens.
Un enthousiasme partagé par le président de Protégeons Bromont, Bertrand Lussier. « Au-delà des gens qui étaient présents parce qu'ils croient au projet de parc, il y avait plusieurs personnes qui voulaient en apprendre plus. Toute la communauté doit s'impliquer. Je crois avoir livré un message clair en expliquant le projet. Notre slogan est «Protéger, jouer et léguer». Et avec les commentaires que j'ai reçus de la part de participants, ça a fait écho. On continue donc notre travail avec beaucoup d'optimisme. »
En fait, le projet de parc prévoit que 7,25 M$ seront versés à Bromont Immobilier, présidé par Charles Désourdy, pour acquérir le flanc sud du mont Brome, soit les monts Spruce et Bernard de même que le secteur du Val 8. À cela s'ajoute une série de sentiers. La date butoir pour réunir la somme est le 1er février 2018. Si le montant global est recueilli avant l'échéance, l'intégralité du territoire sera convertie en parc, mettant ainsi un terme à tout projet domiciliaire. De son côté, Bromont s'est engagée à contribuer à hauteur de 2,75 M$ pour la réalisation du parc protégé.
À ce jour, les partenaires dans cette initiative, soit Protégeons Bromont, la Société de conservation du Mont Brome, Corridor Appalachien, les Amis des sentiers de Bromont et Conservation de la nature Canada, ont amassé près de 600 000$ en dons privés.
 Parmi les dons chez les gens d'affaires, notons ceux du St-Hubert de Bromont, de la succursale Brunet de la municipalité et d'Eurovia. Les trois entreprises ont contribué à hauteur de 10 000$ à la campagne de financement. L'objectif est de franchir le cap du million de dollars d'ici la fin mai. Tous les fonds sont placés en fiducie. Une roulotte doit par ailleurs être installée au cours des semaines à venir dans le stationnement devant la succursale Metro de Bromont, afin de recueillir les dons du public et pour les renseigner à propos du projet.
Partenariat avec le SACE
Après le Bromont Ultra, voilà que le Spectacle aérien des Cantons-de-l'Est (SACE) s'associe à la cause du Parc des sommets, a indiqué à La Voix de l'Est le président du conseil d'administration du SACE 2017, François Dandenault. « Le projet de parc est important pour la communauté et même au-delà de la région, a-t-il dit. L'organisation du spectacle aérien a un volet environnemental, alors on va contribuer en remettant un montant à la cause. » Les détails de cette contribution financière ne sont toutefois pas complètement ficelés, a fait valoir M. Dandenault.
Le président de Protégeons Bromont voit cette nouvelle association avec le SACE comme un signe « que le projet se cristallise ». « On voit que les partenariats se multiplient. Les gens se sentent interpellés, a soutenu Bertrand Lussier. C'est une bonne tape dans le dos pour poursuivre le travail sur le terrain pour atteindre notre objectif. »