Érik Caouette et sa conjointe Marie-Pier Arès ont décidé de participer à la Smartnomination en offrant de la vaisselle à l'organisme Solidarité ethnique régionale de la Yamaska.

Smartnomination : la chaîne de bonté trouve écho jusqu'à Granby

Des internautes ont décidé d'utiliser les réseaux sociaux pour créer une forme de chaîne de bonté, la Smartnomination, en mettant leurs amis au défi de poser une bonne action plutôt que de boire de l'alcool. Un geste de générosité qui trouve écho jusqu'à Granby.
Comment ça fonctionne? Les personnes sont sélectionnées par un internaute. Elles ont 24 heures pour se filmer en train de faire leur B.A. Elles doivent ensuite diffuser la vidéo sur leur page Facebook en passant le relais à trois autres personnes, qui devront à leur tour poser une bonne action. Et ainsi de suite.
Le mouvement est né en Europe. Il vise à faire ombrage au phénomène Neknomination (voir autre texte) qui incite les internautes à caler de l'alcool et à lancer le défi à des amis. Un Français a décidé de nager à contre- courant: il a parti le bal en offrant un repas à un itinérant. Son geste a rapidement fait boule de neige.
Tous les détails dans notre édition de jeudi