Yan Désautels et Mike Foisy se sont adressés au conseil municipal de Granby afin de réitérer leur désir que la planche à roulettes fasse partie des plans du futur centre sportif multifonctionnel à Granby.

Skatepark intérieur: le projet ramené par des citoyens au conseil

Yan Désautels et Mike Foisy se sont adressés au conseil municipal de Granby afin de réitérer leur désir que la planche à roulettes fasse partie des plans du futur centre sportif multifonctionnel à Granby.

À LIRE AUSSI: Pas de place pour la planche à roulettes au Centre sportif multifonctionnel

Les amateurs de skateboard caressent le projet de skatepark intérieur depuis de nombreuses années. Le projet a bien failli voir le jour dans une ancienne usine de la rue Simonds Sud, puis au centre St-Benoit, mais il n’a jamais pu aboutir. 

« Bien que les intervenants de la Ville étaient emballés par le projet de skatepark intérieur, le projet s’est éteint, regrette M. Désautels, qui forme lui-même des entraîneurs partout au Québec. À la veille d’une construction d’un plateau multifonctionnel comprenant plusieurs gymnases sur le terrain d’une école qui en contient déjà quatre, on n’est toujours pas au programme. Nous vous demandons simplement d’être inclusifs avec notre groupe d’athlètes qui demandent un endroit pour s’entraîner pendant la saison hivernale. » 

À LIRE AUSSI: Centre sportif multifonctionnel: un projet qui pourrait devenir le plus gros de l'histoire de Granby

M. Foisy souligne par ailleurs qu’il travaille avec des jeunes défavorisés qui, plutôt que d’aller dans la rue, exploitent leur talent avec lui dans les modules du parc extérieur, rue Saint-Urbain, qui méritent d’être mis au goût du jour, ajoute-t-il. Robert Riel, maire intérimaire, leur a répondu que leur plaidoyer avait été entendu, mais que la plupart des centres intérieurs pour la planche à roulettes sont privés. Ce à quoi M. Désautels a répondu que le Taz, à Montréal, est public.