Six personnes ont été menottées samedi matin. Deux d'entre eux sortaient du garage Esso à l'angle des rues Denison Est et Vittie.

Six personnes menottées, puis relâchées

Peu de nouvelles informations filtraient, dimanche soir, à la suite de l'intervention policière survenue samedi au cours de laquelle six personnes ont été menottées à Granby.
« C'était une interception à risque élevé suite à un appel pour une agression armée au poivre de cayenne, a fait savoir dimanche matin un représentant de la sûreté municipale de Granby. On avait l'information qu'il y avait possiblement des armes dans le véhicule. Mais finalement, tout le monde a été relâché. »
Selon ce dernier, des accusations pourraient être portées dans cette affaire, mais impossible de savoir contre qui et pourquoi à ce stade-ci.
Samedi matin, vers 9 h 30, cinq hommes et une femme ont été menottés lors d'une intervention policière ayant lieu simultanément au garage Esso, à l'angle des rues Denison Est et Vittie, ainsi que dans le stationnement du McDonald­ juste en face.
Deux d'entre eux, une femme blanche ainsi qu'un homme de race noire, ont été arrêtés en plein milieu de la rue Denison. Ils sortaient apparemment d'une Volkswagen Golf noire stationnée à la station d'essence. Selon un témoin, la femme se serait plainte aux policiers lui passant les menottes que c'était elle qui les avait appelés.
Dans le stationnement du McDonald­, des policiers ayant dégainé leur arme ont fait sortir d'une voiture de marque Chrysler quatre hommes de race blanche, à tour de rôle. Ils les ont fait lentement marcher les mains dans les airs puis mettre à genoux. 
« Faites attention, il y a peut-être une arme (dans le véhicule) », a lancé un policier sur place à l'endroit des représentants de La Voix de l'Est.
Les policiers ont ensuite fouillé les deux véhicules. Les agents sur place n'ont pas voulu communiquer plus d'information au journal. Au moment de repartir des lieux, les quatre personnes menottées dans le stationnement du McDonald­ semblaient avoir été libérées. 
La police de Granby n'est pas en mesure de confirmer pourquoi elle a ciblé les passagers de deux véhicules distincts et n'était pas disponible pour répondre à nos questions au moment de mettre sous presse, dimanche soir.