La présidente de Priorité StraTJ, Josée Boudreault, a expliqué les grandes lignes du plan d’intervention des mesures d’urgence de la Ville de Farnham dans le cadre de la refonte de son plan de sécurité civile.

Situations d’urgence: Farnham est prête

Farnham est prête à intervenir dans toutes les situations d’urgence qui pourraient survenir sur son territoire. Un travail colossal, qui s’est échelonné sur trois ans, a permis à la municipalité de revoir de fond en comble son plan de sécurité civile et son plan d’intervention des mesures d’urgence, grâce auxquels plus rien n’est laissé au hasard.

« C’est un peu comme un extincteur. Il doit toujours être plein et prêt à être utilisé. Et il faut savoir comment s’en servir », a illustré Mario Nareau, directeur du Service de sécurité incendie de Farnham, au sujet du plan d’intervention des mesures d’urgence dont les grandes lignes ont été présentées aux médias mercredi.

« C’est un devoir moral d’une ville pour que sa population soit en sécurité. C’est essentiel », a renchéri le maire de Farnham, Patrick Melchior.

Une analyse des risques potentiels a d’abord été réalisée. Pénurie et contamination d’eau potable, inondations, incendie majeur, accident de train impliquant des matières dangereuses, tornade et pandémie figurent parmi les risques ciblés.

« Douze risques ont été identifiés et pour chacun d’eux, nous avons des tâches à réaliser », explique Josée Boudreault, présidente et consultante chez Priorité StraTJ, la firme mandatée par la Ville de Farnham pour l’aider dans la reforme de son plan de sécurité civile et la mise à jour de son plan d’intervention des mesures d’urgence.


«  C’est un devoir moral d’une ville pour que sa population soit en sécurité. C’est essentiel.  »
Patrick Melchior, maire de Farnham

Répartition des tâches
Le plan prévoit une répartition des tâches entre la douzaine de membres de l’équipe municipale s’il est déployé lors d’un sinistre. Chaque employé devient ainsi « responsable de mission ».

La responsable des loisirs hérite de la gestion des sinistrés à relocaliser et à héberger, par exemple. Le directeur général devient quant à lui coordonnateur des mesures d’urgence. Des ressources externes s’ajoutent en fonction de la situation, par exemple les policiers.

Habituellement, ce sont entre 10 % et 20 % des citoyens qui sont touchés par un sinistre.

Le contenu du plan d’intervention des mesures d’urgence est regroupé dans un cartable. Pas question, toutefois, de le laisser aux oubliettes. « Ce qu’on voit trop souvent dans les municipalités du Québec est qu’il devient poussiéreux, mais si on le garde dynamique, il n’est jamais fini. Il y aura des formations, des simulations », dit Mme Boudreault.

Mise à jour et équipements
Une application pour les appareils mobiles permet aux responsables de mission d’avoir accès au bout des doigts au contenu du plan d’intervention des mesures d’urgence, que ce soit pour obtenir les informations d’un sinistre en cours, le bottin des ressources ou même la carte de l’événement. Dès que des mises à jour seront effectuées, elles seront systématiquement accessibles aux utilisateurs.

La Ville s’est par ailleurs équipée d’un système automatisé d’envoi de messages de masse, ce qui permet d’acheminer aux citoyens des messages préventifs, mais également des messages pour les informer d’un sinistre, par exemple. L’hôtel de ville a également été équipé d’une génératrice. La caserne des pompiers et le garage municipal le seront également. Ces génératrices engendrent une dépense de 300 000 $, qui a été répartie sur trois ans.

La réforme du plan de sécurité civile de Farnham répond aux nouvelles orientations ministérielles. Selon des données fournies lors de la conférence de presse, environ 40 % des municipalités du Québec disposent d’un plan de mesures d’urgence à jour.

Les citoyens ont également été invités à faire leur part en préparant leur trousse pour être autonomes durant 72 heures en cas de sinistre. Un guide de préparation à une urgence est disponible sur le site de la Sécurité publique du Canada. Des exemplaires sont aussi disponibles à l’hôtel de ville de Farnham.