La Voix de l’Est
Simon Charbonneau avait écopé d’une peine d’emprisonnement à purger dans un établissement fédéral à la suite de l’homicide involontaire de sa conjointe à Roxton Pond, en 2011.
Simon Charbonneau avait écopé d’une peine d’emprisonnement à purger dans un établissement fédéral à la suite de l’homicide involontaire de sa conjointe à Roxton Pond, en 2011.

Simon Charbonneau, qui avait étranglé à mort sa conjointe, bientôt libéré sous conditions

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est
Condamné à près de sept ans de prison pour avoir étranglé à mort sa conjointe, Simon Charbonneau obtiendra bientôt sa libération, mais pas à n’importe quel prix. Une série de conditions spéciales lui a été imposée par la Commission des libérations conditionnelles du Canada.