Un vélo triporteur sillonnera les rues de Granby jusqu’au 23 août. Sur la photo, le cycliste Thomas Bergeron, le coordonnateur du projet Jean-Luc Gouaho et Julie Roy, chargée de projet à Vie culturelle et communautaire.

Sillonner les rues différemment

Peut-être l’avez-vous remarqué dans les rues de Granby. Un triporteur orange et blanc, qui tire sa principale source d’énergie des efforts fournis par son pilote, est entré en service lundi. Les personnes âgées de 55 ans et plus sont invitées à monter à bord gratuitement.

L’organisme Un vélo une ville propose ce service de triporteur dans le cadre de l’accréditation «Municipalité amie des aînés». La Ville de Granby est la 18e à avoir ce type de vélo assisté d’un moteur électrique. Un jeune étudiant est aux commandes. Deux personnes peuvent prendre place à bord pour se laisser transporter à travers les rues.

« L’objectif est de faire de petites balades d’une heure, souligne Julie Roy, chargée de projet chez Vie culturelle et communautaire. Ça peut être autant des balades utilitaires, par exemple la personne veut aller à la pharmacie, ou ça peut être pour se promener, découvrir le quartier, les pistes cyclables. » 

Jean-Luc Gouaho a été engagé par l’organisme Un vélo une ville pour superviser les services à Granby et pourra fournir au besoin des idées de trajets à Thomas Bergeron, qui conduira le triporteur tout l’été.

Du lundi au jeudi, le service est offert aux résidents de La Croisée de l’Est, Distinction Leduc et Distinction Pavillon du parc ainsi que Le Riverain de Granby. Chaque résidence a sa journée prédéterminée. « Le vendredi, c’est ouvert au public de 55 ans et plus pour les gens qui ne seraient pas dans une de ces résidences, ajoute Mme Roy. C’est sur réservation par téléphone 48 heures à l’avance. »

M. Gouaho, âgé de 19 ans, s’assurera des liens avec les résidences. Il communique ensuite son horaire à Thomas, 16 ans, qui transportera les aînés inscrits.

Briser l’isolement des aînés

« C’est une organisation qui offre gratuitement des balades à vélo pour les personnes âgées afin de les sortir de l’isolement, souligne M. Gouaho, et pour favoriser un lien intergénérationnel entre les aînés et les jeunes. »

Une autre mission de Un vélo une ville est de contribuer à la réussite des jeunes en leur offrant un emploi saisonnier et des bourses de scolarité. Les deux jeunes hommes recevront une bourse de 500 $ au terme de l’été qu’ils pourront investir dans leurs études. Le superviseur étudie en technique informatique au Cégep tandis que le conducteur sera en cinquième secondaire en septembre.

Pour leur emploi d’été, ils ont par ailleurs reçu une formation de secourisme pour venir en aide à leur clientèle en cas de malaise. Une attention est portée sur la température. S’il pleut ou qu’il fait trop chaud, les balades n’auront pas lieu.

Le triporteur devrait être de retour l’an prochain. Vie culturelle et communautaire aimerait en accueillir un deuxième éventuellement.

Le service a débuté le 2 juillet et prendra fin le 23 août. Le premier départ a lieu à 9 h et le dernier à 16 h, du lundi au vendredi. Le vendredi, il faut réserver à l’avance au 438 404-0619.