Les services de sécurité incendie de la Haute-Yamaska et les élus étaient réunis lundi à Saint-Alphonse-de-Granby à l’occasion du dévoilement de la Semaine de la prévention des incendies.

Semaine de prévention des incendies: les citoyens au cœur de la solution

L’erreur humaine est responsable de 92 % des incendies au Québec. Ce constat a d’ailleurs incité le ministre de la Sécurité publique à consacrer la Semaine de la prévention des incendies à sensibiliser la population quant à ses responsabilités.

« Les incendies débutent souvent de façon accidentelle, par une mégarde ou un problème relié à une personne qui aurait causé l’incendie », explique Normand Gaudreau, chef de division prévention au Service de sécurité incendie de Bromont/Brigham/Saint-Alphonse-de-Granby.

Articles de fumeur, cendres chaudes, ramonage des cheminées, monoxyde de carbone, installation électrique, source de chaleur, avertisseur de fumée, plan d’évacuation et comment évacuer une résidence sont autant de points qui peuvent être vérifiés par les citoyens afin d’éviter le pire. « C’est des points qu’on voit souvent lors d’un incendie dans nos municipalités », précise M. Gaudreau.

C’est donc sous le thème « Le premier responsable c’est toi ! » que se déroulera la Semaine de la prévention des incendies, du 6 au 12 octobre. En 2018, 102 incendies ont éclaté sur le territoire de la Haute-Yamaska. Pourtant, la plupart des bâtiments concernés étaient sécuritaires.

Activités

Une panoplie d’activités seront organisée par les différents services de sécurité incendie lors de cette semaine dédiée à la prévention. En plus des exercices d’évacuation dans des écoles, garderies et résidences pour personnes âgées, des kiosques de prévention seront érigés dans des commerces de Granby, Saint-Alphonse-de-Granby, Sainte-Cécile-de-Milton, et à la caserne des pompiers de Waterloo.


« Les incendies débutent souvent de façon accidentelle, par une mégarde ou un problème relié à une personne qui aurait causé l’incendie. »
Normand Gaudreau, du Service de sécurité incendie de Bromont/Brigham/Saint-Alphonse-de-Granby

L’avertisseur de fumée sera une fois de plus l’un des thèmes qui seront abordés par les pompiers présents aux kiosques de prévention. « On a encore du travail, affirme Normand Gaudreau. Près de 15 % des résidences n’ont pas d’avertisseur de fumée ou ce sont des avertisseurs de fumée qui ont plus de 10 ans ou qui ne sont pas fonctionnels parce qu’il n’y a pas de piles. »

Les changements d’heure sont une excellente occasion de vérifier son avertisseur de fumée, de le remplacer ou de changer les piles.

Schéma de couverture de risques

Le préfet de la MRC de La Haute-Yamaska, Paul Sarrazin, a profité du dévoilement des activités de la Semaine de prévention des incendies, lundi, pour annoncer que toutes les actions qui devaient être posées dans le cadre du schéma de couverture de risques en sécurité incendie avaient été réalisées dans le délai prescrit.

« C’est un bilan plus que positif », dit-il.

En vigueur pendant cinq ans, le schéma a entre autres permis d’accroître l’efficacité des services, de développer un important réseau d’entraide et d’uniformiser certaines pratiques et réglementations. Des outils de communication en matière de prévention ont également été acquis.

L’élaboration de la nouvelle mouture du schéma de couverture de risques, un exercice exigé par le ministère de la Sécurité publique, est d’ailleurs enclenchée depuis le printemps.

La programmation complète des activités est disponible au www.haute-yamaska.ca.