Les usagers plus vulnérables de la route, soit les cyclistes et les piétons, sont notamment ciblés par une nouvelle campagne­ nationale en matière de sécurité routière à laquelle participe le Service de police de Granby.

Sécurité routière: les cyclistes et les piétons ciblés

Les piétons et les cyclistes représentent près du quart des victimes de la route annuellement au Québec. Le partage de la route sera donc au cœur de la nouvelle campagne nationale en matière de sécurité routière. Les usagers vulnérables seront principalement dans la mire des policiers.

« Souvent, on cible les automobilistes et on a tendance à négliger nos interventions auprès des cyclistes et des piétons, donc on va aller plus vers eux », indique Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby, qui participe avec les autres corps policiers de la province, dont la Sûreté du Québec, à la campagne nationale qui se déroule jusqu’au 17 mai.

« Chacun a sa place — La sécurité, une responsabilité partagée » fera la promotion du partage de la route, notamment auprès des usagers plus vulnérables, c’est-à-dire les cyclistes, les piétons et ceux qui se déplacent à l’aide de véhicule de type quadriporteur, informe M. Rousseau.

La campagne leur rappellera l’importance d’adopter un comportement sécuritaire. « Ton comportement est directement lié à ta sécurité, explique le policier. Si tu traverses au mauvais endroit, tu t’exposes toi même à un risque plus grand. »

Les automobilistes et camionneurs seront aussi invités à faire preuve d’une prudence accrue pour assurer la sécurité des usagers plus vulnérables en les respectant et en se conformant aux lois en vigueur.

Quatre-vingts piétons et cyclistes ont perdu la vie sur les routes du Québec en 2017 comparativement à 70 en 2016, selon les statistiques de la Société de l’assurance automobile du Québec. Ils représentent 22 % des décès survenus sur les routes québécoises en 2017 et 12 % de l’ensemble des victimes de la route.

Au jour 1 de la campagne, vendredi, les policiers de Granby étaient postés à l’intersection de la rue Principale et du boulevard Pie-IX, où la traverse piétonnière est problématique. « On a eu des plaintes que la traverse n’était pas respectée et que des piétons ne l’utilisaient pas », explique M. Rousseau.

Le policier affirme que la campagne nationale concertée s’inscrit dans la même veine que leur programme « Prudence, patience, respect », qui vise justement à adopter une attitude sécuritaire sur le réseau routier de Granby.