Les dirigeants de Granby Industriel ont présenté aux médias les résultats de l’enquête industrielle annuelle à l’occasion d’une visioconférence mercredi.
Les dirigeants de Granby Industriel ont présenté aux médias les résultats de l’enquête industrielle annuelle à l’occasion d’une visioconférence mercredi.

Secteur industriel en Haute-Yamaska: investissements records et... inquiétudes

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
La Haute-Yamaska a enregistré des investissements industriels records de plus de 160 millions $ en 2019. Et elle était en bonne position pour poursuivre dans la même voie. Mais la pandémie de COVID-19 a coupé cet élan.

Les résultats de la plus récente enquête industrielle de Granby Industriel ont été communiqués mercredi aux médias par les dirigeants de l’organisme, à l’occasion d’une visioconférence.

Avec huit projets de construction d’usines sur les rails, dont ceux pilotés par Comptoirs Quartzo, Hydro ECI, Ceptek et A7 Intégration, l’année 2020 a démarré en lion. « On était très confiant de surpasser (les investissements) en 2020. On va espérer que ce qu’on vit actuellement n’affectera pas trop les espérances qu’on a », a laissé tomber le directeur général de Granby Industriel, Patrick St-Laurent. 

L’inquiétude des industriels est toutefois palpable actuellement, affirme le coprésident du conseil d’administration de l’organisme et conseiller municipal, Jocelyn Dupuis. 

« Il y aura sans aucun doute des impacts économiques majeurs pour eux. Les entreprises doivent mettre en place des mesures restrictives visant le ralentissement de l’épidémie pour leurs employés et la communauté, et doivent gérer des absences inattendues. Certaines entreprises devront probablement faire face à des ruptures d’approvisionnement, qui les conduiront dans certains cas à réduire les heures de leurs employés ou peut-être même à les mettre à pied », expose-t-il. 

« Les prochaines semaines, voire les prochains mois, seront de l’incertitude pour eux. (...) Granby Industriel sera à l’affût de nouvelles informations ou de directives provenant d’instances gouvernementales et suivra de très près les développements à venir concernant l’évolution du COVID-19 », ajoute M. Dupuis.

Un nouvel onglet COVID-19 sera par ailleurs ajouté au site web de Granby Industriel, souligne Patrick St-Laurent, afin de regrouper au même endroit les informations dès qu’elles seront disponibles. Les entreprises sont aussi invitées à transmettre leurs questions afin que l’organisme puisse leur venir en aide. 

« On va faire du cas par cas. Si on a la réponse, on va leur donner, sinon on va les transférer au bon endroit, au bon ministère, dont à l’assurance-chômage. On a beaucoup de questions là-dessus », précise le DG. 

Dynamisme 

À Granby seulement, les investissements se sont élevés à 150,1 millions $ en 2019. Cela représente une hausse de 22,5 % par rapport à 2018. Dans l’ensemble de la Haute-Yamaska, les investissements totalisent 161,7 millions $, a pour sa part détaillé le directeur développement industriel, Éric Tessier.

Au total, 208 entreprises manufacturières ont réalisé des projets d’investissement. L’achat de machineries a été favorisé pour 43 % d’entre elles et la R & D (recherche et développement) pour 10,8 %, souligne l’enquête réalisée auprès de 331 entreprises.

« Ça confirme le dynamisme de nos entreprises et l’investissement dans l’amélioration de la productivité », estime Éric Tessier. 

Les emplois ont pour leur part connu un gain net de près de 3 % en 2019, ce qui porte leur nombre moyen à 10 418 en Haute-Yamaska, dont 9183 à Granby, malgré un contexte de rareté de main-d’oeuvre.

L’enjeu de recrutement devrait continuer d’être d’actualité, car 184 entreprises industrielles ont manifesté l’intention d’embaucher 815 personnes, est-il souligné dans le rapport annuel de Granby Industriel.

L’organisme a par ailleurs démarré l’an dernier une première cohorte 4.0 de six entreprises pour les aider à prendre le virage numérique. Un deuxième groupe devrait se mettre en branle en juin.

Granby Industriel a en outre poursuivi ses efforts et démarches pour aider les entreprises dans leurs démarches de recrutement local et international. Même chose pour promouvoir la région et réaliser de la prospection à l’international. « Granby n’a jamais été aussi présent à l’international qu’au cours des deux dernières années. Ça risque de changer dans les prochains mois et on comprend pourquoi. On était sur une bonne lancée au niveau international... », laisse tomber Patrick St-Laurent.