Le maire de Roxton Pond, Pierre Fontaine, et l’agente de développement pour la Ville, Nathalie Simard, se réjouissaient du succès de l’événement.

Se réapproprier la plage

Plus de 20 ans après la fermeture de la dernière plage publique de Roxton Pond, la municipalité a repris des allures de station balnéaire, samedi, lors du Roxton fest.

Les activités ne devaient débuter qu’à 14 h, mais peu après midi, des dizaines de visiteurs arpentaient déjà le site. 

« C’est l’occasion pour les citoyens de se réapproprier la plage et venir en profiter », explique le maire de Roxton Pond, Pierre Fontaine. 

La municipalité de Roxton Pond a conclu un accord avec la Fondation Roger-Talbot en mai dernier pour permettre l’accès gratuit au site pour les Roxtonais.

Même si de nombreux citoyens ont pu profiter de la fraicheur en bordure du lac durant la canicule la semaine dernière, la municipalité n’avait pas encore organisé d’événement pour célébrer cette proximité retrouvée avec le lac.

Quelques artisans s’étaient installés dos au lac et proposaient des produits fabriqués localement.

L’agente de développement Nathalie Simard a contribué à bâtir la programmation de la première édition de la fête familiale. Les activités étaient variées pour plaire à toute la famille. 

Quelques artisans s’étaient installés près du lac et proposaient des produits fabriqués localement, au grand plaisir des amateurs d’art. 

Une foule d’activités étaient offertes aux plus petits : des jeux gonflables, la possibilité de faire une balade à dos de poney ou de s’amuser à bord de mini pédalos. 

Les plus aventureux ont également pu flirter avec les sensations fortes en essayant les trampolines de saut à l’élastique. Ceux souhaitant se détendre davantage ont pu le faire en faisant du ponton sur le lac Roxton tout à fait gratuitement.   

De nombreux citoyens de Roxton Pond et des environs se sont déplacés pour profiter du site et des activités proposées.

Redonner le lac aux citoyens

Pour le maire de Roxton Pond, qui semblait très satisfait du succès de l’événement, l’accès au lac s’inscrit dans une vision globale qui inclut l’aménagement du site et un plan environnemental pour son eau. 

« Durant tout l’été, nous prendrons les chiffres sur l’achalandage de la plage. On ne se donne pas d’objectifs précis, ça permettra de se donner une idée sur sa popularité », explique M. Fontaine. 

Après l’accord signé avec l’organisme, les élus jonglent avec l’idée de déposer une offre d’achat auprès de la Fondation Roger-Talbot. 

« Le bail est intéressant pour la municipalité, on pourrait le renouveler sur 20, 30 ou 100 ans, mais ça ne nous permet pas d’aménager le site à notre guise », ajoute le maire. 

Que du positif

En attendant de voir ce qui arrivera avec la plage de la Fondation Roger-Talbot, les plaisanciers profitaient de la belle journée samedi et étaient plutôt ravis d’avoir accès au site. 

« On allait à la plage quand on était jeune, mais c’est encore plaisant d’y retourner, raconte Germain Champagne, qui profitait du soleil en bordure du lac. Je suis résident de Granby et ça manque une plage. On a des grosses piscines intérieures, mais moi à 70 ans je veux pas aller me chercher des médailles olympiques ! »

Un peu loin, France Duhamel profitait elle aussi de la journée. La dame est une riveraine depuis de nombreuses années et avait donc déjà accès au lac. Elle estime toutefois que la démocratisation de l’accès est une bonne nouvelle.  

« Quand j’étais petite, il y avait beaucoup d’activités aux plages en bordure du lac Roxton et ça manque maintenant », explique-t-elle.