Mars une «deuxième lune» en août? Non.
Mars une «deuxième lune» en août? Non.

Détecteur de rumeurs: Mars apparaîtra aussi grande que la Lune ? Faux

Ariane Chevrier
Agence Science-Presse
Tous les ans, au mois d’août, depuis maintenant 17 ans, réapparaît l’affirmation voulant qu’à la fin du mois, la planète Mars apparaîtra dans le ciel «comme une deuxième lune». Le Détecteur de rumeurs en explique l’origine.

«Le 27 août, vous pourrez observer deux lunes dans le ciel, mais une seule sera la Lune. L’autre sera Mars. Cela n’arrivera plus avant 2287. » Ces phrases sont une des variantes de la fausse croyance qui circule sur Internet tous les ans.

Lorsqu’elle a commencé à circuler sous la forme d’une chaîne de courriels, en 2003, l’information était pourtant en partie inspirée d’un phénomène réel.

La Terre et Mars orbitent toutes les deux autour du Soleil dans une trajectoire en ovale. Cette trajectoire fait en sorte que la distance entre les deux planètes varie considérablement. Mais tous les 26 mois, elles sont à leur point le plus rapproché. Ce phénomène est appelé « l’opposition de Mars », parce qu’à ce moment, de notre point de vue, le Soleil et Mars sont en opposition, chacun de son côté du ciel.

Le 27 août 2003, la planète rouge était donc à son point le plus rapproché de la Terre, soit à 55,8 millions de kilomètres. Qui plus est, comme cette distance varie elle-même légèrement d’un « rapprochement» à l’autre, l’opposition de Mars de 2003 constituait un record, qui ne sera battu qu’en 2287 : assez pour impressionner les astronomes, mais pas assez pour faire un changement perceptible à l’œil nu.

En effet, même à cette «faible » distance, il fallait utiliser un télescope grossissant Mars 75 fois pour l’observer semblable à une pleine Lune.

Trop loin

Mars ne peut jamais apparaître aussi grosse que la Lune dans le ciel. La distance moyenne est de 225 millions de kilomètres, et lorsque les deux planètes sont à leurs points les plus éloignés, elle est de 400 millions de kilomètres. La Lune, quant à elle, est située en moyenne à 384 000 kilomètres. Certes, Mars est deux fois plus grosse que la Lune, mais tellement loin qu’elle ne fait jamais plus que la grosseur d’une étoile dans le ciel.

Les astronomes utilisent la seconde d’arc pour mesurer la grosseur d’un astre dans le ciel. Le ciel est divisé en 360 degrés et la seconde d’arc équivaut à un degré divisé par 60 (minutes d’arc) puis encore par 60. À titre de comparaison, une seconde d’arc représente la taille apparente qu’aurait un ballon de basketball situé à 50 kilomètres de son observateur.

Au mois d’août 2003, la taille apparente de Mars était de 25,11 secondes d’arc. La Lune, elle, a en moyenne un diamètre apparent de 1800 secondes d’arc. Mars apparaissait donc presque 70 fois plus petite que la Lune au moment où elle était pourtant à son point le plus rapproché de la Terre.

Pour les amateurs d’astronomie par contre, l’automne 2020 sera une période propice à l’observation de Mars. La prochaine opposition aura lieu le 6 octobre.

Lien vers l’article original de l'Agence Science Presse