Du côté du Zoo de Granby, même si les visiteurs ont été moins nombreux à franchir les tourniquets par rapport à l’an dernier, il n’en demeure pas moins que la saison estivale qui vient de se terminer se classe au troisième rang des meilleurs étés depuis l’ouverture du jardin zoologique, en 1953.

Saison estivale 2019: un bilan très positif pour Tourisme Cantons-de-l’Est

Été après été, les Cantons-de-l’Est continuent de séduire les touristes des quatre coins du Québec, de l’Ontario et du Nord-Est américain. C’est ce qui ressort d’un sondage mené par Tourisme Cantons-de-l’Est auprès de ses membres dans le cadre de son bilan de la saison estivale qui vient de s’achever.

« 2018 avait été une année record qu’il aurait été difficile de battre, surtout parce qu’il avait fait vraiment beau alors que cette année, on a eu un mois de juin pas mal moche. Cette année n’a pas été exceptionnelle, mais ça reste une bonne année. On n’a pas battu de records, mais on s’est maintenus à certains endroits et améliorés à d’autres ! », commente Danie Béliveau, responsable des relations de presse chez Tourisme Cantons-de-l’Est.

Ce sont les activités agrotouristiques, culturelles et les sites patrimoniaux qui ont connu la hausse la plus prononcée de leur achalandage par rapport à l’an dernier, signe que l’offre gastronomique riche de la région est un facteur d’attraction incontournable.

La popularité instantanée du tout nouveau Circuit Têtes fromagères, qui propose un parcours ponctué de 14 arrêts dans tout autant de fromageries de la région, le démontre bien, témoigne Tourisme Cantons-de-l’Est.

« Quelques fromageries sondées ont confirmé avoir vu un important achalandage issu de la promotion du circuit, certaines mêmes dans une proportion de 50 % de plus », a révélé Mme Béliveau.

« On a nos routes des vins, des bières, des cidres, mais aussi plusieurs autres producteurs qui offrent beaucoup de produits de qualité, qu’il est possible de se procurer chez eux ou chez l’épicier, mais aussi chez nos restaurateurs qui les mettent en valeur », ajoute-t-elle.

Du côté du Zoo de Granby, même si les visiteurs ont été moins nombreux à franchir les tourniquets par rapport à l’an dernier, il n’en demeure pas moins que la saison estivale qui vient de se terminer se classe au troisième rang des meilleurs étés depuis l’ouverture du jardin zoologique, en 1953.

Les amateurs de plein air ont aussi été plus nombreux à fréquenter le parc national de la Yamaska, qui a enregistré une hausse de son achalandage de 3,5 %, ce qui égale l’augmentation moyenne du nombre de visiteurs dans les parcs nationaux de la province.

Selon Mme Béliveau, les visiteurs ont été plus nombreux à séjourner la nuit dans la quatrième région touristique en importance, cet été.

« On note une hausse tant au niveau du nombre d’unités occupées, du taux d’occupation et du tarif moyen des hébergements traditionnels cet été. Aussi, la croissance constante des catégories Camping, Résidence de tourisme et Hébergement insolite, prêt-à-camper prouve la popularité de ces options d’hébergements pour la région », apprend-on.

D’ailleurs, les Américains ont été plus nombreux que les Ontariens à visiter les attraits de la région, nous apprend le sondage, un résultat que Mme Béliveau attribue notamment aux campagnes promotionnelles menées par Tourisme Cantons-de-l’Est, qui ont rejoint, en moyenne, 1,2 million de personnes chacune.

La région bien représentée à Ottawa

Par la bande, Mme Béliveau s’est montrée heureuse de l’élection de la nouvelle députée de Brome-Missisquoi, Lyne Bessette. « C’est une candidate d’envergure », commente-t-elle même, ajoutant se réjouir de la réélection de la ministre sortante de l’Agriculture, Marie-Claude Bibeau, dans la circonscription de Compton-Stanstead, également dans les Cantons-de-l’Est.

Avec ce duo de politiciennes, toutes deux ministrables, la porte-parole est d’avis qu’elles seront des ambassadrices hors pair de la région à l’échelle nationale.

En 2017, pas moins de 10,3 millions de personnes s’étaient rendues dans les Cantons-de-l’Est. Elles y ont séjourné l’équivalent de 6,5 millions de nuitées et engrangé des dépenses de 905 millions de dollars.