L’établissement de type cantine aura une grande capacité et une vue imprenable sur le mont Yamaska.

Sainte-Cécile accueille un nouveau restaurant

L’espace laissé vacant par l’incendie qui a détruit en 2006 le resto-bar Le Coyote, au coin de la rue Principale et de la route 137, retrouve sa vocation.

Un homme d’affaires local s’est porté acquéreur de l’endroit et la construction d’un futur restaurant de type cantine, avec bar laitier et terrasse de style « plage », va bon train. Joint mardi, Mathieu Hamel était à planifier les divisions intérieures de l’établissement dont l’ouverture doit se faire au cours des prochains mois.

Le commerce, qui reste être baptisé, servira hamburgers, pizza, poulet, bref « un menu varié » qui vient doubler l’offre en restauration à Sainte-Cécile-de-Milton puisque seule la Cidrerie Milton offre présentement des repas.

« Je trouvais qu’il y avait un manque dans le village et il y avait un terrain commercial avec beaucoup de potentiel », indique M. Hamel, 39 ans, père de trois enfants et qui, avec sa conjointe, gère aussi une agence de voyage. « Alors, on a sauté sur l’occasion. »

Palmiers
Doté d’une terrasse de 80 places avec vue sur le mont Yamaska, en plus de 30 places intérieures, l’endroit aura un aspect « très exotique, avec des palmiers », dit-il. L’équivalent de quatre « portes de garage » vitrées accentueront la vue vers l’ouest.

« J’ai toujours eu le rêve de partir une cantine à un moment donné », dit Mathieu Hamel, qui a travaillé durant sept ans, à l’adolescence, dans un établissement de ce genre à Saint-Paul-d’Abbotsford. « Et l’occasion s’est présentée. »

Il préfère ne pas chiffrer son investissement et souligne que les embauches — il prévoit avoir besoin de huit employés — n’ont pas encore commencé.