Alertés vers 0 h 15 par plusieurs résidents du secteur, les pompiers de Saint-Césaire ont rapidement constaté que le mal était déjà fait.

Saint-Césaire: une résidence ancestrale rasée par un incendie

Un couple de Saint-Césaire se retrouve à la rue, un incendie spectaculaire ayant complètement détruit leur maison ancestrale située au 169, rang des Écossais (ou route 233) dans la nuit de samedi à dimanche. Les quinquagénaires avaient quitté pour une soirée lorsque les flammes ont pris naissance.

Alertés vers 0 h 15 par plusieurs résidents du secteur, les pompiers locaux ont rapidement constaté que le mal était déjà fait. « On ne pouvait plus rien faire. L’embrasement était trop important. Il restait seulement à protéger la maison d’à côté, qui est entourée d’une haie de cèdres », raconte Étienne Chassé, directeur du Service des incendies de Saint-Césaire. 

Des renforts provenant de Rougemont­, Sainte-Angèle-de-Monnoir­ et Sainte-Brigide-­d’Iberville­ ont ensuite été dépêchés. Une quarantaine de pompiers ont combattu le brasier. 

Les sapeurs ont dû se résoudre à abattre l’ensemble de la structure, dont une portion datait de plus de 200 ans. « Il y a eu tellement de rénovations dans le bâtiment — rajouts de murs extérieurs et de toits — qu’on n’était pas capable d’atteindre tous les foyers [d’incendie]. On n’a pas eu le choix d’utiliser la pelle mécanique », explique M. Chassé. 

Cause inconnue

Ce dernier estime que la cause de l’incendie demeurera inconnue. « Le secteur d’origine était trop détruit par le feu. On n’a pas été capable de déterminer quoi que ce soit. »

Aucun élément criminel n’a toutefois­ été relevé.

Les résidents sinistrés ont été pris en charge par la Croix-Rouge canadienne. 

Notons que l’incendie est survenu tout près de la sortie 48 de l’autoroute 10.