Selon la directrice générale du Centre d’action bénévole (CAB) de Saint- Césaire, Karine Tremblay, l’amélioration des lieux pourrait permettre à l’organisme de bonifier son offre de services.

Saint-Césaire: un Centre d’action bénévole plus accessible

Une aide financière de 21 418 $ provenant du Fonds d’accessibilité du ministère fédéral des Services publics, de l’Approvisionnement et de l’Accessibilité a permis au Centre d’action bénévole (CAB) de Saint-Césaire de doter sa friperie d’une salle de toilette adaptée aux personnes à mobilité réduite. Ce printemps, une rampe d’accès sera également aménagée à l’entrée du commerce.

Le député de la circonscription de Shefford, Pierre Breton, est venu annoncer mercredi l’octroi de la subvention au CAB, en présence d’employés et de membres du conseil d’administration de l’organisme de même que deux élus municipaux de Saint-Césaire.

« L’annonce d’aujourd’hui est un autre bel exemple des mesures que prend notre gouvernement afin d’aider les personnes à mobilité réduite en leur donnant un meilleur accès aux espaces publics », a-t-il déclaré.

Citant la plus récente Enquête canadienne sur l’incapacité, dont les résultats datent de 2017, M. Breton a indiqué que 22 % des Canadiens âgés de 15 ans et plus affirment souffrir d’un ou de plusieurs handicaps. « C’est une statistique qui n’est pas près de diminuer », a ensuite allégué l’élu, ce qui lui fait dire que « l’accessibilité doit toujours être au cœur des décisions » des organisations.

Heureusement, a-t-il poursuivi, « dans chacune des collectivités, des organismes comme le Centre d’action bénévole de Saint-Césaire contribuent positivement à améliorer la qualité de vie des citoyens. Il faut établir une relation solide avec ces organismes pour s’assurer que les personnes à mobilité réduite aient des chances égales. Nous pouvons être fiers du travail accompli pour rendre la communauté plus inclusive. »

Le député de la circonscription de Shefford, Pierre Breton, est venu annoncer l’octroi de la subvention au Centre d’action bénévole, en présence d’employés et de membres du conseil d’administration de l’organisme.

Mieux équipé pour aider

Comme bien d’autres organismes communautaires, le CAB de Saint-Césaire opère avec peu de moyens, a rappelé sa directrice générale, Karine Tremblay. « On essaie d’utiliser notre imagination ! », a-t-elle lancé.

Un coup de pouce financier comme celui annoncé mercredi permet à l’organisme d’améliorer ses locaux et de les rendre à la fois plus accessibles et conviviaux à diverses clientèles.

« Nous avons des aînés parmi nos clients et nos bénévoles, a souligné Mme Tremblay. Nous avons aussi des clients qui arrivent en chaise roulante et qui ont du mal à entrer dans notre magasin en raison d’une petite marche à l’entrée. »

La rampe d’accès sera aménagée dès que le printemps sera bien installé.

La salle de bain a pour sa part été aménagée cet hiver, en agrandissant et en déplaçant de quelques pieds la salle de toilette qui se trouvait déjà au cœur du bâtiment. En plus d’ajouter une rampe d’accès pour s’y rendre, la pièce a été dotée de barres d’appui et d’un miroir à angle.

Cette amélioration des lieux pourrait permettre à l’organisme de bonifier son offre de services. « On aimerait offrir des plateaux de travail pour les personnes à mobilité réduite au sein de la friperie, qui est également un programme d’insertion sociale et à l’emploi », a fait savoir Mme Tremblay.

Des efforts qui font d’ailleurs du bien à la communauté. « Les gens du CAB, souvent on ne les voit pas. Mais ils font tellement de choses pour la population, a relevé le maire Guy Benjamin. Chaque petit geste a une grande portée. Sans eux, Saint-Césaire ne rayonnerait pas autant dans la région. »

Le Centre d’action bénévole de Saint-Césaire a pu améliorer son espace grâce à plusieurs subventions offertes par le gouvernement fédéral.

En 2015, l’organisme avait pu doter ses locaux d’une première rampe d’accès, située à la devanture du bâtiment de la rue Leclaire, grâce au programme Nouveaux horizons pour les aînés.

Une autre enveloppe provenant de ce programme a permis au CAB de refaire un bureau, d’améliorer l’éclairage de sa boutique et de réparer son toit.