Parmi des moments historiques de la municipalité immortalisés sur pellicule, on retrouve l’incendie de l’église de Saint-Césaire, en 1985.
Parmi des moments historiques de la municipalité immortalisés sur pellicule, on retrouve l’incendie de l’église de Saint-Césaire, en 1985.

Saint-Césaire: mettre la table pour le deux-centième

Le compte à rebours est commencé. En 2022, la municipalité de Saint-Césaire célébrera ses 200 ans d’existence, un important jalon dans la région. Histoire de mettre la table pour cet anniversaire, un ancien résident de la municipalité souhaite raviver la nostalgie des Césairois via une page Facebook commémorative créée tout spécialement pour l’occasion.

Natif de Saint-Césaire, Sylvain Giguère y a passé toute son enfance et son adolescence. Après avoir terminé ses études au Collège Saint-Césaire, il a quitté la région en s’enrôlant dans les Forces canadiennes, où sa carrière de militaire l’a fait bourlinguer plus souvent qu’à son tour.

Celui qui est désormais établi dans la région d’Ottawa a toujours conservé de précieux souvenirs de son village natal, qu’il visite quelques fois par année pour rendre visite à son père, qui y vit toujours. Il en profite parfois pour prendre quelques photos de quartiers, de pans de rue, de commerces ou de résidences, le tout pour documenter les changements qui y surviennent.

« Ce n’est plus le même endroit que quand j’y habitais, commente M. Giguère. Le cœur de la vie économique a quitté le centre-ville et s’est déplacé de part et d’autre de la route 112; beaucoup d’industries ont disparu, d’autres sont apparues. »

C’est le fruit de ses visites, mais aussi de ses recherches, que le féru d’histoire partage quasi quotidiennement depuis environ deux mois sur le groupe Facebook « St-Césaire - 200 ans en photos ».

On y retrouve également de vieux plans de la ville, photos d’archives, vues aériennes, vidéos, publicités d’anciens commerces, œuvres d’art, personnalités locales, articles de journaux de même qu’une liste de films et de séries ayant été tournées à Saint-Césaire.

Natif de Saint-Césaire, Sylvain Giguère y a passé toute son enfance et son adolescence. Après avoir terminé ses études au Collège Saint-Césaire, il a quitté la région en s’enrôlant dans les Forces canadiennes, où sa carrière de militaire l’a fait bourlinguer plus souvent qu’à son tour.

« J’ai beau avoir passé les 17 premières années de ma vie à Saint-Césaire, jusqu’en 1982, moi-même j’apprends et je découvre tout plein de choses que j’ignorais sur mon village natal », lance l’administrateur de la page, qui n’hésite pas à partager les sources et les références où il puise toutes les informations.

Pour l’instant, M. Giguère alimente seul le groupe Facebook, qui compte une vingtaine de membres. Il espère que ceux-ci deviendront plus nombreux et qu’ils iront de leurs propres contributions au profit de tous.

Jeune retraité, Sylvain Giguère compte bien être de la partie si des célébrations sont organisées pour souligner le bicentenaire de la municipalité. « Ces souvenirs me rattacheront toujours à Saint-Césaire », dit-il.

On peut consulter le groupe Facebook et y adhérer ici