Le député de Shefford, Pierre Breton.

Saint-Césaire: l'hôtel de ville ouvert à tous

Les personnes handicapées et à mobilité réduite peuvent difficilement accéder à l'hôtel de ville de Saint-Césaire. Cela ne durera pas.

Près de 260 000 $ seront investis pour aménager une rampe et, à l’intérieur, une plate-forme élévatrice afin de permettre à tous les citoyens d’accéder aux services municipaux.

« C’est un manque flagrant qu’on avait ici, a reconnu le maire Guy Benjamin lors d’un point de presse, lundi. Les gens à mobilité réduite n’étaient pas tentés de venir. »

La population est vieillissante « et on appelle les gens à participer à la vie citoyenne, encore faut-il qu’ils puissent venir ! », a souligné la directrice générale de la municipalité de 6000 habitants, Isabelle François. 

Réclamés depuis plusieurs années par les citoyens, les aménagements ne serviront pas qu’aux personnes en fauteuil roulant, a-t-elle précisé. « On pense aux personnes en marchette ou aux mères qui viennent avec leur poussette. »

En plus des ajouts cités ci-dessus, les toilettes et la « zone de refuge » en cas de sinistre de l’hôtel de ville seront mises aux normes pour la clientèle à mobilité réduite. La Ville en profitera également pour refaire les trottoirs et une partie de l’aménagement paysager de son entrée principale.

Subvention

Les travaux, qui doivent commencer à l’automne, ont pu démarrer grâce à une subvention de 100 000 $ d’Ottawa. « En tant que petite municipalité, nos sous, on les compte, a dit M. Benjamin. Je remercie le gouvernement fédéral pour son aide. »

Il a souligné l’appui du député de Shefford, Pierre Breton, qui a fait en sorte que Saint-Césaire puisse profiter du Fonds pour l’accessibilité.

« Pierre a usé de son influence et travaillé très fort, a dit le maire. En principe, on n’aurait pas dû avoir cette subvention cette année. C’est très apprécié, car c’est un projet qui nous tenait à cœur depuis longtemps. »

La municipalité avait présenté un « projet solide », a dit le député libéral de Shefford, flanqué de deux immenses unifoliés. « Les discussions avaient cours depuis plusieurs mois. C’est une bonne nouvelle pour la Ville et pour les citoyens. »

L’aspect actuel de l’entrée de l’hôtel de ville date des années 1960. « À l’époque, on ne fabriquait pas en pensant aux personnes à mobilité réduite », a dit Mme François.

Les plans sont prêts et Saint-Césaire ira bientôt en appel d’offres. Les travaux doivent être terminés au printemps 2020.