Les élus de Granby ont accepté lundi soir le renouvellement de l’entente loisirs avec les municipalités de Saint-Alphonse et Roxton Pond. Elle devrait entrer en vigueur le 1er février.

Saint-Alphonse et Roxton Pond acceptent de renouveler l’entente loisirs

Après avoir rejeté les conditions de la nouvelle entente de loisirs de la Ville de Granby l’été dernier, les municipalités de Saint-Alphonse et de Roxton Pond ont révisé leur position. Les élus de Granby ont accepté lundi soir le renouvellement de l’entente avec ces deux municipalités à partir du 1er février 2018.

« C’est une excellente nouvelle pour les organismes locaux, mais aussi pour les utilisateurs de ces villes-là qui vont avoir accès à nos plateaux sportifs et à l’ensemble de nos services », a commenté au terme de la séance ordinaire le maire suppléant, Stéphane­ Giard. 

Selon lui, il a toutefois été convenu que la facture de la première année soit ajustée. Elle ne couvrira ainsi qu’une période de six mois, car les résidants de Saint-Alphonse et de Roxton Pond n’ont pas eu accès aux services durant les six premiers mois de l’année de l’entente, soit du mois d’août 2017 à janvier 2018. 

Selon une correspondance de la municipalité de Roxton Pond jointe au sommaire décisionnel remis aux élus granbyens, dont les médias ont obtenu copie, une fois l’entente entérinée par les élus de Granby, une résolution sera adoptée par leurs homologues de Roxton Pond afin qu’elle entre en vigueur le 1er février. 

Il semble qu’une révision du nombre d’utilisateurs de la carte loisirs ait permis de dénouer l’impasse. 

Bon pas 

La Ville de Granby a décidé en juin dernier de revoir les tarifs de l’entente loisirs qui la liait à une vingtaine de municipalités afin de refléter davantage ce que les Granbyens paient en matière de loisirs. Auparavant, il en coûtait aux municipalités 32 $ par année et par carte-loisirs émise à leurs citoyens. Mais ces coûts ont grimpé à 65 $ en 2017-2018. Ils atteindront 98 $ en 2018-2019 et 131 $ en 2019-2020. Une indexation de 2,5 % est aussi prévue pour les deux dernières années de l’entente. En contrepartie, la surcharge de 50 % des coûts d’inscriptions imposée aux non-résidants pour certaines activités de loisirs est abolie. 

Si plusieurs municipalités ont accepté ces nouvelles conditions l’été dernier, certaines ont décidé de ne pas renouveler l’entente, dont Saint-Alphonse et Roxton Pond qui jugeaient la hausse trop élevée. 

Lundi après-midi, les maires de Saint-Alphonse et de Roxton Pond, Marcel Gaudreau et Pierre Fontaine­, n’ont pas voulu commenter ce revirement de situation avant de connaître la position des élus de Granby. Mais M. Gaudreau a laissé entendre que des discussions sont survenues au cours de l’automne entre les administrations municipales et elles ont permis­ de faire « un bon pas ». 

Chose certaine, cette nouvelle fera sûrement le bonheur de plusieurs résidants des municipalités concernées, car bon nombre d’entre eux ont déploré cette décision l’été dernier. Une pétition avait aussi été mise en ligne et avait récolté une centaine de signatures. 

Le maire suppléant de Granby, Stéphane Giard, précise cependant que « l’équité » avec les autres municipalités qui avaient déjà signé l’entente est respectée. « Ce sont les mêmes termes et les mêmes conditions. Il n’y a pas de cas par cas et pas de menu à la carte », assure-t-il.