Farnham a déposé un projet de règlement visant à bannir les sacs en plastique dans les commerces de détail. La mesure serait effective à compter du 1er janvier 2020.

Sacs de plastique et récupération du verre: Farnham franchit de nouvelles étapes

Farnham vient de franchir de nouvelles étapes sur le plan environnemental. Un projet de règlement visant à bannir les sacs en plastique des commerces de détail a été déposé, lundi, à la séance du conseil municipal. La Ville a aussi fait savoir que trois bacs seront bientôt installés pour la récupération du verre.

Farnham avait annoncé récemment qu’elle souhaitait interdire dans les commerces situés sur son territoire la distribution de certains sacs composés de plastique conventionnel, oxo-dégradable ou biodégradable. Les commentaires favorables à une telle mesure qui ont circulé notamment sur les médias sociaux ont confirmé aux élus qu’ils devaient aller de l’avant. Ils sont ainsi passés de la parole aux actes, lundi, en déposant un projet de règlement en ce sens.

Les commerçants ne pourront plus offrir de sacs en plastique d’une épaisseur inférieure à 50 microns ainsi que ceux oxo-dégradables, oxo-fragmentales ou biodégradables, et ce, peu importe leur dimension.

L’interdiction ne vise toutefois pas les sacs en plastique qui sont utilisés exclusivement pour transporter des denrées alimentaires comme les fruits, les légumes, les noix, les friandises en vrac, les aliments préparés, la viande, le poisson, le pain et les produits laitiers.

Le projet de règlement prévoit également qu’en cas d’infraction une amende de 200 $ serait signifiée à une personne physique et de 400 $ pour une personne morale. En cas de récidive, le montant des amendes double.

Le règlement, qui sera adopté prochainement à une séance du conseil municipal, entrera en vigueur le 1er janvier 2020 pour permettre « une transition », explique le maire de Farnham, Patrick Melchior.

Récupération du verre

Les élus ont également annoncé lundi que trois bacs d’une capacité de 1100 litres seront installés à différents endroits de la Ville pour la récupération des contenants en verre. « Le verre sera vendu à une compagnie de recyclage et on va s’assurer qu’elle va le recycler », fait savoir le maire Melchior.

Les élus sont toujours en discussion avec une entreprise avec qui elle serait sur le point de s’entendre.

Si tout se déroule comme souhaité, les bacs pourraient être à la disposition des citoyens dès le mois de juin.