La députée de Brome-Missisquoi, Isabelle Charest, en compagnie du maire de Waterloo, Jean-Marie Lachapelle.

Rues Eastern et Allen Est à Waterloo : les octrois confirmés

Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Le gouvernement Legault a confirmé, lundi à Waterloo, deux octrois totalisant plus de 1,8 million­ $ pour la réfection des rues Eastern, Saint-Joseph et Allen Est, des chantiers lancés il y a quelques mois.

C’est la ministre déléguée à l’Éducation, ministre responsable de la condition féminine et députée de Brome-Missisquoi, Isabelle Charest, qui en a fait l’annonce en présence du maire de Waterloo, Jean-Marie Lachapelle. 

« Les deux soutiens ont permis de mener à terme ces projets. Ce n’était pas un luxe... Sans ce soutien, la Ville n’aurait pu remettre ces infrastructures à neuf », s’est réjoui ce dernier lors de l’annonce officielle.

Amorcés en août dernier, les travaux de la rue Eastern se chiffrent à 3 686 000 $, mais profitent d’une subvention de 1 561 650 $ du Programme d’infrastructures municipales d’eau (PRIMEAU) du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation du Québec. 

Touchée par des problèmes de surverses et en piètre état, cette artère d’environ un kilomètre fait l’objet, depuis le mois d’août, de travaux majeurs, dont la réfection d’une partie de l’égout sanitaire et l’ajout d’un égout pluvial. Une portion de la rue Saint-Joseph est aussi incluse dans ce projet.

La rue Eastern figurait dans le Plan d’intervention en infrastructures routières locales de la MRC de la Haute-Yamaska. Selon M. Lachapelle, seule une couche de pavage reste à faire à cet endroit.

Allen Est 

Du côté de la rue Allen Est, la Ville de Waterloo reçoit une aide financière gouvernementale de 314 864 $ du Programme d’aide à la voirie locale sur les quelque 900 000 $ que cela a coûté. Maintenant terminé, le chantier couvrait 700 mètres et incluait la refonte des fondations, l’installation d’un égout pluvial, d’un ponceau, de bornes-fontaines et le pavage.

L’intervention devrait notamment permettre de mieux contrôler les nombreux problèmes d’inondations qui ont touché ce secteur ces dernières années. Elle permet aussi d’améliorer l’état général de la chaussée, qui ne payait pas de mine depuis déjà longtemps. 

Rappelons que cet octroi du ministère des Transports du Québec a longuement tardé à se concrétiser. La rue Allen Est faisait partie des priorités du Plan d’intervention en infrastructures routières locales de la MRC de la Haute-Yamaska depuis 2017. La lenteur du processus avait même incité la municipalité à s’en plaindre publiquement en 2018.

« Les subventions sont arrivées à point nommé », a résumé le maire, en précisant que ces artères n’étaient non seulement plus carrossables, mais que cela améliorait la qualité de vie de ses concitoyens, tout en réduisant l’empreinte écologique de la municipalité. 

Isabelle Charest a rappelé que la réfection de ces infrastructures faisait partie des dossiers qu’elle souhaitait régler une fois élue. 

Le prochain projet pour lequel la Ville est en attente vise maintenant la rue Western, entre les rues Mario et Lewis, et une partie de la rue Mario vers la rivière. « On est prêts, les plans d’ingénierie sont prêts et la demande est faite au programme fédéral-provincial Fonds pour l’infrastructure municipale d’eau (FIMEAU) », a assuré M. Lachapelle. Celui-ci estime que ce chantier pourrait avoisiner les
5 millions $, mais que l’octroi pourrait couvrir jusqu’à 80 % du montant.