Gabriel Fontaine, copropriétaire du Sport aux puces de Granby à Granby, observe que les ventes pour les articles de sports d’hiver sont plus hâtives qu’à l’accoutumé.
Gabriel Fontaine, copropriétaire du Sport aux puces de Granby à Granby, observe que les ventes pour les articles de sports d’hiver sont plus hâtives qu’à l’accoutumé.

Ruée vers les articles de sport

Annabelle Richard
Annabelle Richard
La Voix de l'Est
La pandémie semble donner des fourmis dans les jambes à plusieurs d’entre nous. Certains propriétaires de magasins de sport de Granby vivent «une année exceptionnelle», notamment dans la vente de vélos hivernaux, de skis de fond et d’articles de plein air.

Serge Tremblay, propriétaire des Sports Experts de Granby et de Bromont et du magasin Atmosphère de Bromont, enregistre une hausse globale de 20% ses ventes et d’environ 10% pour le secteur des articles de plein air.

M. Tremblay mentionne qu’il y a une forte demande également pour le ski de fond. «Si t’essayes de trouver des skis de fond en ce moment, tu n’en trouveras pas!» Si forte, que des six manufacturiers qui fournissent normalement ses commerces, aucun n’en a encore de disponible, «du jamais vu», à son avis. M. Tremblay note aussi que de nombreuses personnes qui passent leur hiver en Floride s’équipent pour affronter la saison froide. « Certains clients n’ont plus de manteau d’hiver, ni de bottes, parce qu’ils partent dans le Sud tous les hivers », affirme-t-il, le sourire dans la voix.

«On se compte très chanceux», révèle pour sa part Mario Grondin, propriétaire du Grand Bazar la Source du Sport à Granby. Ce dernier estime que la crise sanitaire aura eu un effet somme toute positif sur l’industrie. M. Grondin et son équipe ont par ailleurs modernisé leur site Internet qui permet maintenant aux clients l’achat en ligne. Projet qui était déjà en branle, mais qui a été accéléré avec la pandémie et qui a «propulsé les affaires». Des employés sont plongés dans l’entretien du site web à temps plein.

Spécialisé dans le hockey, le Grand Bazar note en revanche une légère diminution de l’achat de l’équipement pour ce sport. Quoiqu’habituellement plus populaire, la vente d’accessoires de hockey est « plus basse que la normale », en ce moment, selon Mario Grondin. Celui qui croyait que ses chiffres d’affaires allaient être davantage affectés par la crise actuelle s’attend toutefois à une hausse considérable des ventes d’articles de sports hivernaux.

Rareté

Gabriel Fontaine, copropriétaire du Sport aux puces de Granby, est aussi d’avis qu’il s’agit d’une «année exceptionnelle». Il est sûr que le même scénario pourra se répéter l’année prochaine. Ce dernier a toutefois fait valoir que les grands fournisseurs d’équipements sportifs sont débordés et observe que certains équipements se font de plus en plus rares. M. Fontaine donne en exemple la compagnie GIANT qui est le plus gros fournisseur mondial de vélos et accessoires. Cette dernière aurait déjà prévendu aux boutiques toutes ses unités de certains produits comme les vélos à pneus surdimensionnés, mieux connus sous le nom de fat bike.

Copropriétaire depuis maintenant trois ans, Gabriel Fontaine estime que «c’est la première fois que ça arrive.» Selon lui, les commerçants doivent se montrer d’autant plus créatifs et allumés dans la prévision de leur stock, afin de ne manquer de rien. «D’habitude, on reçoit de petites quantités [d’articles] fréquemment tout au long de l’année, mais là, il faut vraiment être prévoyants», souligne-t-il, informant que leurs chiffres d’affaires soient bons, malgré ce défi supplémentaire.